Adoption de 4 nouveaux projets
 

Le Comité de suivi du programme a adopté lors de sa réunion du 27 juin 2017 qui s’est tenue à Rheinfelden (CH) quatre nouveaux projets pour un montant total de 1,6 millions d’Euros du Fonds européen de développement régional (FEDER). Au travers de ces financements l’Union européenne soutient l’amélioration de la protection contre les catastrophes, la réduction de l’impact écologique dans l’agriculture, la protection des espèces animales et végétales menacées dans les zones humides le long du Rhin et l’amélioration de l’inclusion des personnes en situation de handicap sur le marché du travail transfrontalier.

Dans l’optique d’améliorer les capacités d’intervention dans le domaine de la protection contre les catastrophes, la Technische Hilfswerk et la Protection civile se sont associés dans le cadre du projet « Véhicule amphibie ». Dans la région du Rhin Supérieur, qui est particulièrement concernée par les risques d’inondation, il manquait jusqu’à présent un véhicule en mesure d’intervenir lors des crues à la fois dans et sur les eaux, permettant de prendre des mesures de secours pour protéger la population dans des cas critiques. Avec l’aide des fonds de l’Union européenne, une utilisation transfrontalière du véhicule amphibie peut être assurée du côté français et du côté allemand. A ce titre, des équipages mixtes franco-allemands vont être formés à des opérations de secours communes. En outre, les partenaires du projet travailleront en étroite collaboration à la production de plans d’intervention et d’alerte spécifiques.

Dans la région du Rhin Supérieur fortement marquée par l’agriculture, il est d’une importance toute particulière que les techniques et méthodes de gestion employées en production viticole, légumière, arboricole et agricole deviennent plus respectueuses de l’environnement. C’est dans ce cadre que s’inscrit le projet « AGRO Form » dont l’objectif est la réduction de l’utilisation de produits phytopharmaceutiques et le développement de pratiques de fertilisation à moindre impact sur la qualité du sol, de l’air et de l’eau. Ce projet se base sur le projet INTERREG déjà en cours de réalisation « Innov.AR », dans le cadre duquel les meilleures solutions agroécologiques pour les cultures de plantes dans le Rhin Supérieur sont développées et testées. Avec l’aide du financement européen, le projet «AGRO Form» poursuit ces efforts, par la transmission aux exploitations agricoles de procédés de production innovants à l’aide de modules de formation élaborés conjointement.

Dans la région des Trois pays, la Petite Camargue Alsacienne, la réserve naturelle allemande du Krebsbachtal et le Parc paysager germano-suisse de la Wiese, fournissent encore un habitat précieux pour un grand nombre d’espèces animales et végétales, au milieu d’une zone fortement peuplée par l’Homme. Parallèlement, ces lieux sont très fréquentés par les habitants des villes environnantes à la recherche d‘îlots de détente et de repos. Afin de contrer la perte de biodiversité tout en continuant de donner la possibilité aux visiteurs de profiter de cet environnement reposant, le projet « Expérience nature sans frontières » a pour objectif la mise en place de zones de refuges supplémentaires pour les espèces menacées de part et d’autre de la zone humide du Rhin, de sorte à favoriser la migration des espèces par-delà les frontières. Pour protéger de manière durable les refuges nouvellement créés, les visiteurs des lieux seront guidés hors des zones à haute sensibilité, à l’aide d’un chemin balisé et de la signalisation ; ils seront en même temps orientés vers les espaces appropriés au repos et à la découverte de la nature.

L’intégration sur le marché du travail est particulièrement difficile pour les personnes en situation de handicap. La durée du chômage des chercheurs d’emploi en situation de handicap est significativement plus élevée que la moyenne et le taux de chômage, se situant à 25 %, est environ 2,5 fois plus élevé que chez les personnes sans handicap. Le projet « Participation 4.0 – travail inclusif sans frontières » qui bénéficie du soutien financier de l’Union européenne, vise à faciliter la recherche d’emploi pour ces personnes en mettant en place des visites d’entreprises, des mesures qualifiantes, et en proposant des offres de stage.  Ce projet s’adresse également aux entreprises de la région qui offrent des postes de travail améliorés. L’objectif est de conseiller et d’accompagner ces employeurs en matière de recrutement et d’emploi des personnes en situation de handicap.