Infos complémentaires
 
 
7 nouveaux projets d’envergure dans le Rhin supérieur
 

L’Union européenne finance 7 nouveaux projets d’envergure dans le Rhin Supérieur : 6,8 millions d’euros issus du Fonds européen de développement régional (FEDER) ont été attribués par le programme INTERREG lors de la réunion de son Comité de suivi à Gambsheim le 12 décembre.

 

Les nouveaux projets

Reconversion d’anciennes friches

  • Dans le cadre d’un grand projet de réaménagement d’anciennes friches industrielles en logements, bureaux et autres usages d’intérêt commun (écoles, centre de jeunesse, espaces libres) par les villes de Weil am Rhein et de Huningue, le programme INTERREG va financer la réalisation d’un espace vert transfrontalier de 20 000 m² sur les berges du Rhin. Des mesures de sensibilisation accompagneront l’aménagement de ce projet « Vis-à-vis Huningue – Weil am Rhein » pour sensibiliser la population aux enjeux de la consommation des sols, de la reconversion de friches et de la densification.

Porteur du projet : Eurodistrict trinational de Bâle
Co-financement européen : 2 millions d’euros

Culture et cinéma

  • Grâce au projet « ArtRhéna », un espace culturel transfrontalier de 400 places assises va être construit sur l’Ile du Rhin, entre Breisach am Rhein et Neuf-Brisach. La programmation inclura musique mais aussi cirque, danse et festivals estivaux, afin d’attirer un public français et allemand.

Porteur du projet : Communauté de communes Pays Rhin-Brisach
Co-financement européen : 2 millions d’euros

  • Le projet « Film en Rhin Supérieur » a pour objectif de créer un réseau des professionnels du cinéma dans le Rhin supérieur, afin de dynamiser le secteur, de le rendre plus visible, d’attirer de nouveaux acteurs, et donc potentiellement de nouveaux emplois, mais également de mutualiser des ressources. Une partie du projet portera sur une réflexion autour de la production cinématographique durable. Dans ce cadre, un catalogue de prestataires « verts » sera élaboré.

Porteur du projet : Région Grand Est
Co-financement européen : 469 766,24 euros

  • Le projet « RhInédits » vise la sauvegarde du patrimoine audiovisuel amateur, nouvelle source de l’histoire, qui peut apporter un regard nouveau sur le passé de la région. Ce projet de recherche va mettre en place une interface franco-allemande et faire participer activement les citoyens lors de diverses manifestations à destination du grand public. Contrairement aux films officiels nationaux souvent marqués par les idéologies, le film amateur interroge d’une façon plus sensible, plus proche de l’émotion, les mémoires des anonymes. L’image intime, personnelle, locale, permettra à la population du Rhin supérieur de reconstruire collectivement l’histoire populaire de l’espace transfrontalier.

 Porteur du projet : Université de Strasbourg
Co-financement européen : 724 019,07 euros

Service aux citoyens du Rhin supérieur 

  • Le projet « ATMO-Vision » fusionnera les inventaires existants sur l’énergie, les émissions de gaz à effet de serre et de polluants de l’air au niveau du Rhin supérieur, procèdera à de nouvelles mesures à l’aide de microcapteurs, à des modélisations de la qualité de l’air. L’origine de la pollution sera calculée et l’impact transfrontalier de plusieurs scénarios analysé. Toutes les actions d’« ATMO-Vision » permettront de fournir aux institutions et administrations du Rhin supérieur des outils appropriés pour réduire la pollution de l’air et les émissions de gaz à effet de serre.

Porteur du projet : Atmo Grand Est
Co-financement européen : 744 617,28 euros

  • Le projet tri-national « TIGER » vise à fournir tous les outils nécessaires aux administrations et institutions de la Région Rhin Supérieur pour l’évaluation et la gestion du risque sanitaire lié aux moustiques invasifs, tels que le moustique tigre, vecteur de la dengue, du chikungunya et du zika.

Porteur du projet : Université de Strasbourg
Co-financement européen : 799 159,90 euros

  • La Compagnie fluviale franco-allemande de Strasbourg-Kehl s’est quant à elle vue attribuer un financement dont l’objet est de lui permettre de s’équiper d’un nouveau Ce matériel lui permettra de mener des recherches dans le Rhin dans le cadre d’enquêtes, d’intervenir rapidement en cas d’accident et de prévenir les dangers en assurant la sécurité des ports et des voies de navigation.

Porteur du projet : Direction générale de la gendarmerie nationale
Co-financement européen : 130 466,70 euros

  

Une réunion au bord du Rhin

La réunion du Comité de suivi de ce jour s’est tenue à Gambsheim, qui grâce à sa situation privilégiée en bordure du Rhin, a une longue tradition de coopération avec sa voisine allemande, Rheinau, comme l’explique son maire Hubert Hoffmann : « Les deux collectivités locales Gambsheim en rive gauche et Rheinau en rive droite mènent depuis plusieurs années une politique touristique transfrontalière en faveur du développement touristique de leur site rhénan. A ce titre, deux projets ont séduit l’Europe moyennant les fonds INTERREG III et INTERREG V. ». En effet, les deux communes inauguraient ensemble en 2006 l’une des plus grandes passes à poissons d’Europe, afin de faciliter la migration des saumons et autres poissons dans le franchissement du barrage de Gambsheim. Le second projet INTERREG, débuté en 2015, concerne la construction d’une passerelle dédiée aux piétons et aux cyclistes, en parallèle du pont-route qui les relie depuis les années 1970.