ORRAP: RECYCLAGE OPTIMAL DES AGREGATS D’ENROBES
 

UNE NOUVELLE STRATEGIE POUR LE RECYCLAGE DES AGREGATS d’ENROBES (AE)

Le projet ORRAP INTERREG V  a débuté en novembre 2016 et est porté par l’INSA de Strasbourg.  Le rapport intermédiaire INTERREG a été rendu cette année aux autorités européennes. Un résumé complémentaire a été réalisé et mis en ligne ici.

Inspiré d’un procédé déjà développé en Suède où l’utilisation d’AE dans des couches non liées est autorisée, le projet ORRAP étudie la possibilité de recycler des agrégats d’enrobés (AE) à froid, sans traitement en centrale, pour des structures de chaussées à faible trafic.

L’objectif est de réduire l’impact environnemental des solutions de travaux routiers pour ce type de chaussées.

En effet, en Europe, les AE nobles sont massivement réutilisés en recyclage à chaud pour la fabrication de nouveaux enrobés.  En revanche, les AE de moins bonne qualité (provenant de réseaux secondaires essentiellement) ou ceux contaminés par des HAP (hydrocarbures aromatiques polycycliques) en France, ne peuvent actuellement pas être réutilisés suivant ce procédé pour des raisons législatives ou techniques.  En utilisant des AE sans ajout de liant bitumineux et à température ambiante, le taux de recyclage serait considérablement augmenté et les impacts environnementaux seraient réduits (émissions de CO2, consommation d’énergie et des ressources naturelles) tout comme l’utilisation des matériaux.

Ainsi, des gains écologiques et économiques importants pourraient être réalisés pour les organismes de gestion des routes communales ou départementales à faible trafic, qui représentent environ 50% du réseau routier dans la région du Rhin supérieur.

Les résultats de la recherche prendront la forme d’un guide technique pour les maîtres d’ouvrage.

 

QUELQUES ETAPES CLEFS

Les étapes accomplies 

  • Etude des cadres légaux des trois pays (France, Suisse, Allemagne)
  • Réalisation d’un questionnaire auprès des maîtres d’ouvrage et représentants d’entreprises du secteur concernant les aspects techniques
  • Calibration et réalisation des essais en laboratoire en fonction des données récoltées – en cours
  • Modélisation de résultats en vue d’une expérimentation en taille réelle à l’aide d’une chaussée expérimentale en Suisse – en cours

Les prochaines étapes

  • L’expérimentation en taille réelle en Suisse planifiée pour 2019
  • Synthèse des résultats issus de l’expérimentation
  • Rédaction et diffusion du guide final

 

UN PROJET DE RECHERCHE TRANSFRONTALIER

Le projet ORRAP est construit autour d’un consortium trinational de 6 partenaires piloté par l’INSA Strasbourg avec l’implication de : Hochschule Karlsrule (HsKA), le Cerema, l’EMPA, la Fachhochschule Nordwestschweiz (FHNW) et le Tiefbauamt – Canton Bâle Campagne.

Le projet fédère également de nombreux partenaires associés: le département du Haut-Rhin, le département du Bas-Rhin, Stadt Karlsruhe, Landkreis Karlsruhe, LABINFRA (Groupe Hydro-géotechnique), Société Alsacienne de Recyclage des Matériaux (SARM), Colas Est, Deutsches Asphaltinstitut (DAI), Südwest Asphalt GmbH & Co KG, Ziegler AG – Bauunternehmung, Bundesanstalt für Straßenwesen (BASt) et Regionalverband Mittlerer Oberrhein.

D’un budget total de 1,48 million d’euros, ORRAP est cofinancé par le programme INTERREG V Rhin Supérieur à hauteur de 622 553 euros issus du FEDER (Fonds Européen pour le Développement Régional). Il est également soutenu par les partenaires cantonaux  suisses dans le cadre de la Nouvelle Politique Régionale et/ou des Cantons. A ce titre, le projet est cofinancé par la Confédération Suisse, le canton d’Argovie, et le canton de Bâle-Campagne.

Contact :

Cyrille Chazallon,  Professeur, INSA Strasbourg, coordinateur scientifique : cyrille.chazallon@insa-strasbourg.fr

Delphine Untereiner, Manageuse de projets européens, INSA Strasbourgdephine.untereiner@insa-strasbourg.fr