Point d’étape sur le projet Interreg SPIRITS : une année d’innovations
 

Un an après son lancement, le projet SPIRITS (Smart Printed Interactive Robots for Interventional Therapy and Surgery) a mis en ligne un premier bilan d’activité, disponible ici.

Le projet SPIRITS vise à développer par impression 3D un dispositif robotisé innovant pour la radiologie interventionnelle et pour la chirurgie guidée par l’image. Innovations technologiques et valeur ajoutée du système robotisé sont au centre du projet en vue d’assurer son transfert vers l’industrie.

Au cours de cette première année, une analyse approfondie des gestes médicaux a été conduite pour optimiser l’usage de la robotique. Plusieurs développements technologiques ont débuté en parallèle avec des résultats très prometteurs, traduits d’ores et déjà par plusieurs publications. Les avancées concernent la robotique, l’impression 3D de composants souples ou en alliages spécifiques, la conception de transducteurs tactiles et d’outils chirurgicaux instrumentés. SPIRITS s’est par ailleurs rendu visible à travers son site web et sa participation à plusieurs événements auprès des entreprises et du grand public.

Une recherche en contexte transfrontalier

Le projet SPIRITS est construit autour d’un consortium trinational de 5 partenaires piloté par l’INSA Strasbourg avec l’implication de :  Hochschule Furtwangen, Medizinische Fakultät Mannheim der Universität Heidelberg, Fachhochschule Nordwestschweiz et Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne. Le projet fédère également un ensemble de partenaires associés: Alsace Biovalley, Axilum Robotics, Baur SA, Help Tech GmbH, iSYS Medizintechnik GmbH, Kantonsspital Baselland, SAES Getters S.p.A., Sensoptic SA et Universität Mainz.

D’un budget total de 1,67 million d’euros, SPIRITS est cofinancé par le programme INTERREG V Rhin Supérieur à hauteur de 436 201 € issus du FEDER (Fonds Européen pour le Développement Régional). Il est également soutenu par les partenaires régionaux et cantonaux dans le cadre de l’initiative Offensive Sciences qui finance les projets de recherche d’excellence transfrontaliers. A ce titre, le projet est co-financé par la Région Grand Est, le Land de Bade-Wurtemberg, le Land de Rhénanie-Palatinat, la Confédération Suisse, le canton d’Argovie, le canton de Bâle-Ville et le canton de Bâle-Campagne.

Contact :

Pierre Renaud (pierre.renaud@insa-strasbourg.fr), professeur des universités, INSA Strasbourg

Delphine Untereiner (Delphine.untereiner@insa-strasbourg.fr ), manager de projets européens, INSA Strasbourg