Objectif spécifique 1

Objectif spécifique 1 : Accroître les capacités transfrontalières pour une R&I de pointe dans le Rhin supérieur

 En quelques mots…

L’objectif spécifique 1 vise à renforcer les relations entre les nombreux établissements d’enseignement supérieur, universités centres de recherche du Rhin supérieur. Des collaborations nées dans ce cadre doivent émerger des projets d’excellence dans les domaines identifiés dans le cadre des 3S (Smart-Specialisation-Strategies) et de la stratégie 2020 pour la Région métropolitaine trinationale.

 Le constat de départ :

  • L’utilisation des infrastructures de recherche complémentaires par les acteurs compétents du Rhin Supérieur, peut être optimisée ;
  • L’acquisition commune de nouvelles infrastructures de recherche au niveau transfrontalier peut permettre de réaliser des économies d’échelle significatives ;
  • Des équipes et organismes de recherche dans le Rhin Supérieur poursuivent des thématiques et des méthodes de recherche complémentaires ;
  • La connaissance et l’information réciproques ainsi que les possibilités de coopération des acteurs compétents de la recherche sont encore insuffisants.

Les effets recherchés des projets :

  • Renforcer l’utilisation transfrontalière d’infrastructures de recherche
  • Renforcer l’acquisition de compétences scientifiques et techniques au niveau transfrontalier
  • Améliorer les connaissances transfrontalières des potentiels existants en R&I

Chaque projet sélectionné devra pleinement s’inscrire dans l’évolution poursuivie par l’objectif spécifique.

Avec cet objectif spécifique, le programme vise à augmenter la part de chercheurs actifs sur le plan transfrontalier dans le Rhin supérieur (indicateur de résultat du programme)

Indicateurs de réalisation :

La contribution de votre projet à l’objectif spécifique 1 sera avérée s’il remplit un ou plusieurs des indicateurs suivants :

  • Nombre d’établissements de recherche participant à des projets de recherche transfrontaliers ;
  • Nombre de chercheurs travaillant dans des structures de recherche améliorées
  • Nombre d’entreprises coopérant avec des organismes de recherche
  • Nombre de participants à des programmes communs d’éducation et de formation soutenant l’emploi des jeunes, les possibilités éducatives et l’enseignement supérieur et professionnel par-delà les frontières
  • Nombre d’outils de coordination développés de manière transfrontalière