30 belles histoires pour les 30 ans #8 : L’eau dans tous ses états

Patrimoine naturel, biodiversité, lutte contre la pollution | Services publics, coopération des administrations | 25 juin 2020

30 belles histoires pour les 30 ans #8 : L’eau dans tous ses états

S’il est un sujet dont l’intérêt d’une gestion transfrontalière doit faire l’unanimité dans le Rhin supérieur, c’est certainement celui de l’eau.  

Approvisionnement en eau potable, traitement des eaux usées, lutte contre la pollution des eaux souterraines et des cours d’eau… Les implications de la question de l’eau sont nombreuses et, depuis 30 ans, Interreg est aux côtés des acteurs de l’eau de part et d’autre de la frontière pour les aider à mener à bien leurs projets.  

Frontière naturelle, dénominateur commun d’un territoire

Sous le Rhin, qui donne son nom au programme et lie nos territoires peut-être plus qu’il ne les sépare, s’étend la plus grande nappe phréatique d’Europe. Elle est aussi l’une des plus importantes ressources en eau potable d’Europe centrale. D’un volume compris entre 65 et 80 milliards de m³ entre Bâle et Karlsruhe, elle constitue un patrimoine naturel d’enjeu économique majeur pour le développement régional.

 

 

Connaitre la ressource pour mieux la préserver en commun

Depuis ses débuts, Interreg a soutenu une succession de projets dont le but est d’étudier la qualité de la nappe phréatique en vue d’une meilleure gestion et d’une lutte plus efficace contre ses sources de pollution : 

 

De ses projets d’étude sont nées d’autres collaborations qui ont mené à la réalisation d’outils plus concrets : 

  • Le réseau de coordination transfrontalière LOGAR (Liaison Opérationnelle pour la Gestion de l’Aquifère Rhénan) pérenne et techniquement cohérent, a été mis en place dans le cadre d’un projet Interreg IV mené entre 2009 et 2012. Il a pour but d’analyser l’évolution de la qualité de la nappe phréatique rhénane1à l’horizon 2050.
  • De 2002 à 2006, le projet MoNit a permis de développer des outils de modélisation de l’écoulement souterrain des nitrates.
  • Enfin, le concept de gestion transfrontalière de l’approvisionnement en eau potable dans le Palatinat du Sud et en Alsace du Nord 2008-2030, développé grâce à Interreg IV, a par la suite été mis en oeuvre dans le cadre du projet PAWENA (Pfalz Alsace Wasser Eau Nature).

 

Pour les habitants, avec les habitants du Rhin supérieur

Parce que la gestion de la ressource en eau n’est pas qu’une affaire institutionnelle mais un sujet dont la population doit pouvoir se saisir est née une exposition bilingue sur la nappe phréatique. 

L’exposition itinérante « La nappe phréatique du Rhin supérieur« , qui a vu le jour grâce à Interreg III, informe le grand public et le sensibilise aux enjeux de la préservation de a nappe phréatique depuis plus de 10 ans maintenant.

 

Et quand les études et mesures préventives ne suffisent plus, la coopération transfrontalière peut se révéler sous son plus beau jour et mettre en lumière les valeurs de solidarité entre les peuples qu’elle véhicule. Ainsi, dans le cadre du projet « Eau potable sans frontière »,  une conduite d’eau potable du hameau de Wengelsbach – en France – sera prochainement interconnectée de façon transfrontalière à Schönau – en Allemagne – afin de pouvoir abandonner son actuelle unique source, contaminée à l’arsenic.

 

 


Interreg Rhin Supérieur : Avec l’Europe c’est possible… depuis 30 ans !

30 belles histoires pour nos 30 ans

Dans le cadre de la célébration du 30ème anniversaire d’Interreg, nous vous proposerons de (re)découvrir chaque jeudi jusqu’en novembre quelques-uns des plus beaux succès du programme, de 1989 à nos jours. 

Envie de prendre part aux festivités ?

Vous pouvez télécharger ici les logos élaborés pour les 30 ans d’Interreg.