CinEuro Film Lab pour les coproductions transfrontalières autour de récits régionaux

CinEuro Film Lab pour les coproductions transfrontalières autour de récits régionaux

Publié par SchwoobAline le jeudi 22 février 2024

CinEuro Film Lab pour les coproductions transfrontalières autour de récits régionaux

Le marché mondial de l’audiovisuel est ultra compétitif ; des productions toujours plus nombreuses font face aux superproductions américaines. L’industrie européenne du cinéma doit redoubler d’efforts pour trouver sa place et proposer à un public international des contenus attractifs et originaux, et ainsi faire rayonner un cinéma de culture européenne.

L’espace transfrontalier du Rhin supérieur et de la Grande Région offre une formidable opportunité à cet égard : il est riche d’histoires, de traditions et d’un patrimoine commun. Pour ces territoires, il s’agit d’attirer les professionnels du cinéma et de l’audiovisuel, et les inciter à s’emparer de récits régionaux.

Le projet CinEuro Film Lab répond ainsi à un double défi : dénicher des contenus à même d’intéresser le grand public international, tout en préservant une signature européenne et en veillant à l’ancrage des productions et de leurs retombées dans les territoires, pour en faire une véritable pépinière de projets régionaux.

 C’est en proposant un cadre d’accompagnement unique dédié au développement de tels projets filmiques que le projet CinEuro Film Lab entend apporter une solution à ce défi. Ce cadre se décline en trois phases : inspiration, écriture et accompagnement vers la production.

  • En mobilisant différentes sources d’inspiration (historiens, archives, patrimoines, littérature, musées, presse …), la phase d’inspiration doit servir à identifier des sujets inédits, ancrés dans l’espace transfrontalier, et exploitables par des scénaristes et producteurs.
  • En organisant des résidences et des ateliers, la phase d’écriture permettra d’accompagner les professionnels dans le développement de scénarios et de projets de coproductions à partir des sujets identifiés précédemment.
  • En organisant des rendez-vous de networking, la phase d’accompagnement vers la production créera les rencontres qui permettront aux professionnels de faire produire leurs projets.

À l’issue du projet, de nouveaux films en coproduction auront émergé, dont le tournage et les retombées économiques seront ancrés sur les territoires partenaires. Ces territoires transfrontaliers constitueront alors une véritable vitrine du potentiel créatif et de la variété des sujets d’intérêt qu’ils peuvent offrir à l’industrie du cinéma et de l’audiovisuel


Retour au blog Partager : Facebook Twitter

Châteaux Rhénans : lancement du projet

Publié par SchwoobAline le jeudi 22 février 2024

Projets

Châteaux Rhénans : lancement du projet

La Collectivité européenne d’Alsace organise un évènement de lancement officiel du projet « Châteaux rhénans« , Mercredi 5 avril à 17 h à l’Hôtel de la CeA à Strasbourg, en présence des partenaires alsaciens, allemands et suisses.

 


Retour au blog Partager : Facebook Twitter

Châteaux rhénans

Publié par Anne-Sophie Mayer le jeudi 22 février 2024

Châteaux rhénans

Châteaux rhénans : Promotion et valorisation des châteaux forts du Rhin supérieur

Dans le Rhin supérieur, près d’une quarantaine d’acteurs culturels, touristiques et citoyens travaillent à la valorisation des châteaux forts rhénans sans concertation à l’échelle transnationale. Ainsi, peu de connaissances et d’initiatives sont partagées entre acteurs et peu d’actions coordonnées vers les publics.

Pour les habitants comme les touristes, cette richesse patrimoniale n’est pas forcément connue et visible à l’échelle nationale ou transnationale alors que les châteaux forts sont omniprésents dans le Rhin Supérieur (plus de 300 châteaux forts recensés).

Pour la Collectivité européenne d’Alsace et ses partenaires transfrontaliers, la réalisation d’actions communes en matière de recherche, de médiation culturelle, de mise en tourisme et d’engagement citoyen dans les châteaux forts pourrait améliorer la visibilité de ce patrimoine auprès du grand public, sa sauvegarde et son identification à l’identité rhénane.

Tout d’abord, le travail collaboratif sera centré sur la collecte et la production de contenus : fouilles, légendes, base de données, capture 3D, diagnostic par rapport à la signalétique existante, définition des événements (scénarios, marchés, recherche de prestataires), élaboration d’un règlement partagé pour le concours…

Ensuite, ce travail de collecte et de production de contenus alimentera les actions de médiation et de mise en tourisme : colloques, événements, jeu de piste, concours, exposition, vidéos, signalétique…

Enfin, ces actions à destination des chercheurs et du grand public seront partagées avec les réseaux (bénévoles, propriétaires ou/et gestionnaires de châteaux forts, offices de tourisme…).

D’ici trois ans, à l’issue du projet, environ près de 40 structures partenaires et près de 65 personnes devraient avoir pu concourir à la mise en œuvre des actions. Cela implique la réalisation des livrables suivants :

  • 1 logo commun,
  • 1 site internet dédié au projet,
  • 1 base de données des châteaux actualisée,
  • 1 colloque,
  • 1 programme de fouilles commun,
  • 1 saison culturelle coordonnée annuellement,
  • 1 application de jeux de piste,
  • 1 concours,
  • 1 exposition,
  • 1 plan d’action marketing touristique coordonné,
  • 1 cahier des charges commun pour des panneaux d’information,
  • 1 valorisation 3D d’un échantillon de châteaux,
  • 1 rencontre du réseau de châteaux,
  • 1 rencontre scolaire ou extrascolaire de jeunes dans un château.

Et cette co-construction d’actions communes aura aussi permis aux partenaires de mieux se connaitre et d’envisager ensemble des actions dans la durée


Retour au blog Partager : Facebook Twitter

Rheinpromenade : Première pelletée sur la rive allemande

Publié par SchwoobAline le jeudi 22 février 2024

Projets

Rheinpromenade : Première pelletée sur la rive allemande

Un an après le lancement des travaux côté français, à Seltz, où les gradins le long du Rhin ont vu le jour, le projet « Promenade du Rhin »a désormais également débuté côté allemand, sur la commune de Plittersdorf. Les élus allemands et français ont symboliquement donné un premier coup de pelle pour un aménagement des berges du Rhin qui pourra concilier activité touristique et protection de l’environnement.

 

Un projet d’aménagement ambitieux qui allie tourisme et écologie

Pour un coût total de plus de 3 millions d’euros, les communes de Seltz, Rastatt et Plittersdorf ont pensé ensemble l’aménagement des rives partagées des deux côtés du Rhin. C’est autour du point d’accostage du Bac de Seltz, le bac Saletio, que les travaux d’aménagement côté allemand ont commencé le 24 octobre dernier.

Les berges côté français, déjà aménagées de gradins, vues depuis Plittersdorf. Photo : Interreg Rhin Supérieur

Afin de préserver les zones alluviales du Rhin et de redonner un habitat aux amphibiens, il est prévu notamment d’approfondir les ravines. Les places de parking actuelles laisseront la place à des prairies et des aires de pique-nique. Un sentier pédagogique franco-allemand sera également développé, pour sensibiliser les visiteurs au patrimoine naturel commun. Ce sentier permettra également de canaliser les flux et de réduire la pollution.

 

 

Eté 2023 : le rendez-vous est pris !

Une fois les travaux achevés au cours de l’été 2023, le grand parking aura été déplacé en retrait de la berge, remplacé par une grande pelouse. Un pavillon pour la restauration et des sanitaires, capable d’être surélevé selon le niveau du Rhin, accueillera quant à lui les visiteurs. Enfin, la promenade sera fermée à la circulation automobile, et la connexion avec les transports en commun améliorée.

L’objectif de l’été 2023 est d’inaugurer l’ensemble de la promenade du Rhin transfrontalière, et du sentier partagé.

Aux abords du chantier, un panneau présente le projet global à l’attention de la population. Photo : Interreg Rhin Supérieur

 

Un coup de pioche partagé

La Présidente du Regierungspräsidium Karlsruhe, également cofinanceur du projet, représentait le programme lors de la cérémonie du 24 octobre 2022. Photo : Stadt Rastatt, Heike Vetter

C’est dans une ambiance conviviale et devant de nombreux médias, que le Maire de Rastatt, Raphaël Knoth et le Maire de Seltz, Jean-Luc Ball, ont réuni le Landtagsabgeordneter Jonas Weber, le Stadtrat Roland Walter et l’Ortsvorsteher Mathias Köppel, ainsi que Sylvia M. Felder, présidente du Regierungspräsidium Karlsruhe, présente au nom du programme Interreg Rhin Supérieur.

Tout à tour, chacun a salué le projet, avant que soit donné ce premier coup de pelle marquant le début des travaux.

 


Retour au blog Partager : Facebook Twitter

Art’Rhena désormais officiellement inauguré !

Publié par SchwoobAline le jeudi 22 février 2024

Projets

Art’Rhena désormais officiellement inauguré !

La journée du samedi 22 octobre 2022 était aussi importante qu’attendue. Un peu plus d’un an après l’ouverture de ses portes au public, le centre culturel transfrontalier Art’Rhena a solennellement été inauguré au cours d’une cérémonie festive et riche en symboles.

 

Un cérémonial à la hauteur des ambitions du projet

Nombreux sont les élus qui ont répondu présents à l’invitation de Gérard Hug, Président de la Communauté de communes du Pays Rhin-Brisach, porteuse de ce projet qui s’est déroulé de mars 2018 à octobre 2021. Sur le parvis du bâtiment, après une levée de drapeaux au son des hymnes nationaux français et allemand, les officiels venus de part et d’autre de la frontière ont procédé au traditionnel coupé de ruban puis ont dévoilé une plaque commémorant l’évènement. Dans un second temps, l’assemblée a pris place dans la salle de spectacle où les discours des cofinanceurs se sont succédés. Pour clôturer ce moment, l’équipe d’Art’Rhena avait convié un groupe local pour un court spectacle de chansons françaises revisitées, dont une interprétée en allemand.

Le nouveau lieu-symbole pour la culture et la coopération par-delà la frontière

A l’issue de deux années d’activité (dont une première saison « hors les murs » dans l’attente de l’aboutissement des travaux), Art’Rhena rencontre d’ores et déjà un succès indéniable. En effet, sur la seule saison 2021/2022, l’espace culturel a accueilli près de 6 000 spectateurs pour une trentaine de spectacles différents (musique, théâtre, danse ou encore cirque) et environ 11 000 visiteurs à l’occasion de mises à disposition de salles ou l’organisation d’événements grand public.

Mais Art’Rhena ne se distingue pas seulement par son caractère unique – il s’agit de la seule structure à vocation culturelle et franco-allemande de cette importance en dehors d’une grande ville. Art’Rhena est aussi un espace où la coopération et les services transfrontaliers se concrétisent avec la présence regroupée à l’étage des bureaux de l’instance INFOBEST Vogelgrun-Breisach, du GECT Eurodistrict Region Freiburg-Centre & Sud Alsace, des deux GLCT Pays des deux Brisach et Centre-Hardt Rhin Supérieur, ainsi que du service de la coopération transfrontalière de la Communauté de communes du Pays de Rhin-Brisach.

L’espoir de voir se développer de nouveaux projets déjà prêts à naître

Les différentes allocutions entendues lors de l’inauguration témoignaient de la satisfaction partagée de voir un rêve vieux de dix ans aboutir. Cependant, plusieurs ont rappelé que ce centre culturel ne s’agit que du premier jalon d’un projet d’aménagement plus global sur cette île du Rhin, pour lequel beaucoup de travail reste à accomplir.
Art’Rhena est également vu comme un premier pas dans le renouveau d’un territoire qui a subi la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim. A présent, charge à Art’Rhena de transformer l’essai et de réussir à fédérer les publics. La population des deux rives du Rhin est invitée à faire vivre ce lieu afin que puissent s’y développer d’autres projets d’aménagement. La remise en service de la ligne ferroviaire Colmar-Freiburg figure parmi ces projets.

 

 

Regardez la vidéo publiée à l’occasion de l’anniversaire d’Art’Rhena sur Instagram :


Retour au blog Partager : Facebook Twitter

Le nouveau dépôt du Musée des Trois Pays de Lörrach ouvre ses portes

Publié par SchwoobAline le jeudi 22 février 2024

Projets

Le nouveau dépôt du Musée des Trois Pays de Lörrach ouvre ses portes

Dimanche 18 septembre 2022, l’inauguration du nouvel espace de conservation de la collection du Musée des Trois-Pays de Lörrach a réuni plus de 200 invités français, allemands et suisses. L’achèvement de ce chantier d’envergure constituait le point d’orgue de la mise en œuvre du projet « Die Dreiländersammlung – La Collection des Trois Pays ». Il garantit également de meilleures conditions de préservation et d’accessibilité de cette collection riche de 50 000 pièces qui illustrent l’histoire, la culture et l’identité du Rhin supérieur.

La fin d’une « odyssée de 140 ans »…

… C’est ainsi que les responsables du projet ont décrit cette nouvelle étape majeure de la vie du Musée des trois Pays. En effet, depuis sa création en 1882, l’essentiel des pièces de la collection – dont seulement 3 % sont visibles du public dans l’exposition permanente du musée – était hébergé dans de nombreux endroits différents. Outre des problèmes d’accessibilité, cette situation entrainait des frais relatifs aux loyers et à la réparation des dommages causés aux objets entreposés dans des conditions inadaptées.

Ces problèmes seront bientôt résolus grâce à ce nouveau bâtiment qui, en plus d’être esthétique et fonctionnel, propose des solutions innovantes pour une préservation optimale des pièces, dans le souci des enjeux liés à la durabilité.

Un vaste potentiel, prêt à être reconnu à sa juste valeur

En facilitant l’accès à sa réserve, le Musée des Trois-Pays de Lörrach entend développer l’usage qui est fait de sa collection par les acteurs du tourisme, la formation et la recherche de part et d’autre de la frontière. Ainsi, toute la richesse de la collection se dévoilera dans le cadre d’expositions temporaires de musées partenaires, d’études universitaires, auprès d’associations d’histoire, mais aussi sous forme d’applications, de bases de données ou lors d’événements touristiques. La population s’est, elle aussi, fortement engagée dans ce projet emblématique pour le développement de l’identité culturelle rhénane, notamment par le biais de dons.

A propos du projet

Adopté par le Comité de suivi en décembre 2019, le projet a débuté en janvier 2020 et prendra fin en février 2023.

D’ici là, les partenaires achèveront de superviser l’acheminement de la « collection des Trois-Pays » vers le nouveau dépôt. Celui-ci a démarré au lendemain de l’inauguration avec cent chargements de camions. Plusieurs mois seront nécessaires pour finaliser son entreposage dans le bâtiment.

Consulter la page de présentation du projet

 


Retour au blog Partager : Facebook Twitter

Inauguration du centre culturel transfrontalier Art’Rhena

Publié par SchwoobAline le jeudi 22 février 2024

Projets

Inauguration du centre culturel transfrontalier Art’Rhena

SAVE THE DATE

Le centre culturel et de coopération transfrontalière Art’Rhena a ouvert ses portes fin octobre 2021 sur l’Île du Rhin à Vogelgrun et sera inauguré officiellement à sa date anniversaire, le 22 octobre 2022.

Notez la date dans vos agendas, l’invitation officielle sera envoyée prochainement.


Retour au blog Partager : Facebook Twitter

Projection « L’aventure de la COOP, un destin contrarié »

Publié par SchwoobAline le jeudi 22 février 2024

Projets

Projection « L’aventure de la COOP, un destin contrarié »

Le projet KaléidosCOOP, dans le cadre des Journées du Patrimoine 2021, organise une projection gratuite du film « L’aventure de la COOP, un destin contrarié », pour mettre en lumière l’histoire passionnante de la COOP et son impact sur le développement de l’économie coopérative en Alsace.

Plus d’information sur l‘évènement Facebook.

Les inscriptions sont obligatoires, sur le ce lien.


Retour au blog Partager : Facebook Twitter

Les acteurs de CinEuro rencontrent les professionnels du cinéma

Publié par SchwoobAline le jeudi 22 février 2024

Projets

Les acteurs de CinEuro rencontrent les professionnels du cinéma

Le 17 juin dernier, Balimage a accueilli CinEuro Rhin Supérieur, ses partenaires ainsi que d’autres professionnels dans le cadre du Festival Bildrausch pour inaugurer le projet. Les partenaires se sont ainsi retrouvés après de longs mois d’attente à cause de la pandémie.

Lors de cet évènement, des professionnels de l’audiovisuel français, allemands et suisses ont pu se rencontrer et échanger . La première étape du projet, qui vise à promouvoir le Rhin supérieur comme terre de tournage multiculturelle, est ainsi franchie.

Pour en savoir plus, visitez le site-web du projet : https://cineuro.fr/rhin-superieur/

 


Retour au blog Partager : Facebook Twitter

Lancement de CinEuro Rhin Supérieur

Publié par SchwoobAline le jeudi 22 février 2024

Projets

Lancement de CinEuro Rhin Supérieur

Le projet Interreg CinEuro Rhin Supérieur vise à renforcer les coopérations dans le domaine du cinéma et de l’audiovisuel par-delà les frontières dans le Rhin Supérieur.

Le projet organise une rencontre entre professionnels de l’audiovisuel et du cinéma du Grand-Est, du Bade-Wurttemberg et de la région de Bâle / Suisse du Nord-Ouest le 17 juin 2021 à 18h
à Bâle (dans le cadre du Festival Bildrausch).

Les informations sont disponibles pour l’inscription sur le site-web du projet.


Retour au blog Partager : Facebook Twitter