en cours

AgroForm : Agroécologie dans le Rhin Supérieur : Pratiques innovantes et formation

Patrimoine naturel, biodiversité, lutte contre la pollution

Le projet en chiffres

618 096 € cofinancés
Période du projet

du 01/04/2017 au 31/03/2020

Coût global du projet

1 276 555 €

Coût éligible du projet

1 276 555 €

Régions participantes

Bade-Wurtemberg
Rhénanie-Palatinat
Alsace
Suisse
Autre

Le projet est centré sur l’identification et la valorisation transfrontalière de pratiques alternatives et innovantes en productions agricoles, viticoles, légumières et arboricoles dans un contexte d’économie verte. Dans un cadre agroécologique il y a lieu de réduire l’usage des produits phytopharmaceutiques ainsi que de développer des pratiques de fertilisation à moindre impact sur la qualité du sol, de l’air et de l’eau.
Pour réussir, il y a besoin de:
-mieux se connaitre pour ajuster les pratiques agricoles qui ont des conséquences sur le pays voisin en matière d’environnement (qualité de l’eau et de l’air..) : travailler en réseau, échanger
-connaitre les enjeux et problématiques de chacun pour mieux agir ensemble : définir collectivement des indicateurs agroécologiques communs
-faire émerger des pratiques innovantes tant en production qu’en formation et les faire connaitre.
-prendre en compte les flux de commercialisation des produits agricoles ou d’agrofournitures transfrontaliers : les citoyens, les producteurs,… ne comprennent pas les différences de pratiques, de qualité, voire de prix, entre les régions membres.
Pour ce faire, il va falloir:
1°) mettre en place un réseau d’exploitations pilotes dans les différents secteurs concernés pour identifier et échanger sur leurs pratiques, voire faire émerger les pratiques innovantes et transposables
2°) décrire collectivement des indicateurs agro-écologiques transfrontaliers et les faire connaître
3°) faire connaitre de façon pérenne les résultats aux agriculteurs, conseillers et formateurs du Rhin supérieur
4°) développer collectivement des contenus transfrontaliers de formation et concevoir collectivement des concepts innovants de formation et d’apprentissage tout au long de la vie dans le Rhin supérieur
5°) mettre en œuvre des modules transfrontaliers de formation à destination des agriculteurs, conseillers, formateurs,.. et les essaimer en formation Initiale.Le projet est centré sur l’identification et la valorisation transfrontalière de pratiques alternatives et innovantes en productions agricoles, viticoles, légumières et arboricoles dans un contexte d’économie verte. Dans un cadre agroécologique il y a lieu de réduire l’usage des produits phytopharmaceutiques ainsi que de développer des pratiques de fertilisation à moindre impact sur la qualité du sol, de l’air et de l’eau.
Pour réussir, il y a besoin de:
-mieux se connaitre pour ajuster les pratiques agricoles qui ont des conséquences sur le pays voisin en matière d’environnement (qualité de l’eau et de l’air..) : travailler en réseau, échanger
-connaitre les enjeux et problématiques de chacun pour mieux agir ensemble : définir collectivement des indicateurs agroécologiques communs
-faire émerger des pratiques innovantes tant en production qu’en formation et les faire connaitre.
-prendre en compte les flux de commercialisation des produits agricoles ou d’agrofournitures transfrontaliers : les citoyens, les producteurs,… ne comprennent pas les différences de pratiques, de qualité, voire de prix, entre les régions membres.
Pour ce faire, il va falloir:
1°) mettre en place un réseau d’exploitations pilotes dans les différents secteurs concernés pour identifier et échanger sur leurs pratiques, voire faire émerger les pratiques innovantes et transposables
2°) décrire collectivement des indicateurs agro-écologiques transfrontaliers et les faire connaître
3°) faire connaitre de façon pérenne les résultats aux agriculteurs, conseillers et formateurs du Rhin supérieur
4°) développer collectivement des contenus transfrontaliers de formation et concevoir collectivement des concepts innovants de formation et d’apprentissage tout au long de la vie dans le Rhin supérieur
5°) mettre en œuvre des modules transfrontaliers de formation à destination des agriculteurs, conseillers, formateurs,.. et les essaimer en formation Initiale.Le projet est centré sur l’identification et la valorisation transfrontalière de pratiques alternatives et innovantes en productions agricoles, viticoles, légumières et arboricoles dans un contexte d’économie verte. Dans un cadre agroécologique il y a lieu de réduire l’usage des produits phytopharmaceutiques ainsi que de développer des pratiques de fertilisation à moindre impact sur la qualité du sol, de l’air et de l’eau.
Pour réussir, il y a besoin de:
-mieux se connaitre pour ajuster les pratiques agricoles qui ont des conséquences sur le pays voisin en matière d’environnement (qualité de l’eau et de l’air..) : travailler en réseau, échanger
-connaitre les enjeux et problématiques de chacun pour mieux agir ensemble : définir collectivement des indicateurs agroécologiques communs
-faire émerger des pratiques innovantes tant en production qu’en formation et les faire connaitre.
-prendre en compte les flux de commercialisation des produits agricoles ou d’agrofournitures transfrontaliers : les citoyens, les producteurs,… ne comprennent pas les différences de pratiques, de qualité, voire de prix, entre les régions membres.
Pour ce faire, il va falloir:
1°) mettre en place un réseau d’exploitations pilotes dans les différents secteurs concernés pour identifier et échanger sur leurs pratiques, voire faire émerger les pratiques innovantes et transposables
2°) décrire collectivement des indicateurs agro-écologiques transfrontaliers et les faire connaître
3°) faire connaitre de façon pérenne les résultats aux agriculteurs, conseillers et formateurs du Rhin supérieur
4°) développer collectivement des contenus transfrontaliers de formation et concevoir collectivement des concepts innovants de formation et d’apprentissage tout au long de la vie dans le Rhin supérieur
5°) mettre en œuvre des modules transfrontaliers de formation à destination des agriculteurs, conseillers, formateurs,.. et les essaimer en formation Initiale.

Partenaires du projet

Regierungspräsidium Freiburg   Porteur de projet

201 973.12 €

Landwirtschaftsamt Emmendingen
Badischer Landwirtschaftlicher Hauptverband

15 282.66 €

Landwirtschaftliches Technologiezentrum (LTZ) Augustenberg
WBI Freiburg
DLR Rheinpfalz

105 941.17 €

Bauern- und Winzerverband Rheinland-Pfalz Süd e.V.

voir plus

Ces projets pourraient vous intéresser

voir tous les projets