Analyse comparative de la vitalité des arbres en milieu urbain et en environnement naturel

en cours

Analyse comparative de la vitalité des arbres en milieu urbain et en environnement naturel

Recherche, innovation, transfert de technologie

Le projet en chiffres

1 925 824.92 € cofinancés
Période du projet

fini le 01/01/2001

Coût global du projet

892 000 €

Coût éligible du projet

1 033 824.92 €

Régions participantes

Bade-Wurtemberg
Alsace
Suisse

Ce projet, d’une durée de deux ans, comprenait deux phases principales:
– la phase 1 du projet était consacrée à la mise au point et à la réalisation d’un système de mesure autonome et mobile.
– La phase 2 était consacrée aux campagnes de mesure avec l’appareillage mobile de routine, d’une part, et avec les méthodes d’analyses utilisées par les équipes Körner, Rennenberg et Strasser.
Les travaux prévus ont été réalisés. Tout d’abord on a construit le système de mesure d’échanges gazeux, avec lequel des mesures ont été effectuées d’abord en serre sous conditions contrôlées puis en pleine nature, en ville et en forêt. Ainsi tous les travaux ont été menés pour la réalisation des objectifs techniques et scientifiques. Le groupe suisse s’est consacré essentiellement aux mesures de vitalité des arbres in situ, dans la région de Bâle et de Bruxelles. Une collaboration dans le cadre de différents projets de recherche a eu lieu.
La station d’analyse de fluorescence laser autonome et mobile a été construite conformément au descriptif de la convention particulière. Cependant, le laser a été livré en retard et la station n’est devenue opérationnelle qu’en août 2000. Ce retard a eu pour conséquence de condamner la première campagne de mesure et de réduire très sérieusement la durée de validation.
Le partenariat a fonctionné de manière très satisfaisante et a permis la réalisation du projet avec succès.Ce projet, d’une durée de deux ans, comprenait deux phases principales:
– la phase 1 du projet était consacrée à la mise au point et à la réalisation d’un système de mesure autonome et mobile.
– La phase 2 était consacrée aux campagnes de mesure avec l’appareillage mobile de routine, d’une part, et avec les méthodes d’analyses utilisées par les équipes Körner, Rennenberg et Strasser.
Les travaux prévus ont été réalisés. Tout d’abord on a construit le système de mesure d’échanges gazeux, avec lequel des mesures ont été effectuées d’abord en serre sous conditions contrôlées puis en pleine nature, en ville et en forêt. Ainsi tous les travaux ont été menés pour la réalisation des objectifs techniques et scientifiques. Le groupe suisse s’est consacré essentiellement aux mesures de vitalité des arbres in situ, dans la région de Bâle et de Bruxelles. Une collaboration dans le cadre de différents projets de recherche a eu lieu.
La station d’analyse de fluorescence laser autonome et mobile a été construite conformément au descriptif de la convention particulière. Cependant, le laser a été livré en retard et la station n’est devenue opérationnelle qu’en août 2000. Ce retard a eu pour conséquence de condamner la première campagne de mesure et de réduire très sérieusement la durée de validation.
Le partenariat a fonctionné de manière très satisfaisante et a permis la réalisation du projet avec succès.Ce projet, d’une durée de deux ans, comprenait deux phases principales:
– la phase 1 du projet était consacrée à la mise au point et à la réalisation d’un système de mesure autonome et mobile.
– La phase 2 était consacrée aux campagnes de mesure avec l’appareillage mobile de routine, d’une part, et avec les méthodes d’analyses utilisées par les équipes Körner, Rennenberg et Strasser.
Les travaux prévus ont été réalisés. Tout d’abord on a construit le système de mesure d’échanges gazeux, avec lequel des mesures ont été effectuées d’abord en serre sous conditions contrôlées puis en pleine nature, en ville et en forêt. Ainsi tous les travaux ont été menés pour la réalisation des objectifs techniques et scientifiques. Le groupe suisse s’est consacré essentiellement aux mesures de vitalité des arbres in situ, dans la région de Bâle et de Bruxelles. Une collaboration dans le cadre de différents projets de recherche a eu lieu.
La station d’analyse de fluorescence laser autonome et mobile a été construite conformément au descriptif de la convention particulière. Cependant, le laser a été livré en retard et la station n’est devenue opérationnelle qu’en août 2000. Ce retard a eu pour conséquence de condamner la première campagne de mesure et de réduire très sérieusement la durée de validation.
Le partenariat a fonctionné de manière très satisfaisante et a permis la réalisation du projet avec succès.Ce projet, d’une durée de deux ans, comprenait deux phases principales:
– la phase 1 du projet était consacrée à la mise au point et à la réalisation d’un système de mesure autonome et mobile.
– La phase 2 était consacrée aux campagnes de mesure avec l’appareillage mobile de routine, d’une part, et avec les méthodes d’analyses utilisées par les équipes Körner, Rennenberg et Strasser.
Les travaux prévus ont été réalisés. Tout d’abord on a construit le système de mesure d’échanges gazeux, avec lequel des mesures ont été effectuées d’abord en serre sous conditions contrôlées puis en pleine nature, en ville et en forêt. Ainsi tous les travaux ont été menés pour la réalisation des objectifs techniques et scientifiques. Le groupe suisse s’est consacré essentiellement aux mesures de vitalité des arbres in situ, dans la région de Bâle et de Bruxelles. Une collaboration dans le cadre de différents projets de recherche a eu lieu.
La station d’analyse de fluorescence laser autonome et mobile a été construite conformément au descriptif de la convention particulière. Cependant, le laser a été livré en retard et la station n’est devenue opérationnelle qu’en août 2000. Ce retard a eu pour conséquence de condamner la première campagne de mesure et de réduire très sérieusement la durée de validation.
Le partenariat a fonctionné de manière très satisfaisante et a permis la réalisation du projet avec succès.Ce projet, d’une durée de deux ans, comprenait deux phases principales:
– la phase 1 du projet était consacrée à la mise au point et à la réalisation d’un système de mesure autonome et mobile.
– La phase 2 était consacrée aux campagnes de mesure avec l’appareillage mobile de routine, d’une part, et avec les méthodes d’analyses utilisées par les équipes Körner, Rennenberg et Strasser.
Les travaux prévus ont été réalisés. Tout d’abord on a construit le système de mesure d’échanges gazeux, avec lequel des mesures ont été effectuées d’abord en serre sous conditions contrôlées puis en pleine nature, en ville et en forêt. Ainsi tous les travaux ont été menés pour la réalisation des objectifs techniques et scientifiques. Le groupe suisse s’est consacré essentiellement aux mesures de vitalité des arbres in situ, dans la région de Bâle et de Bruxelles. Une collaboration dans le cadre de différents projets de recherche a eu lieu.
La station d’analyse de fluorescence laser autonome et mobile a été construite conformément au descriptif de la convention particulière. Cependant, le laser a été livré en retard et la station n’est devenue opérationnelle qu’en août 2000. Ce retard a eu pour conséquence de condamner la première campagne de mesure et de réduire très sérieusement la durée de validation.
Le partenariat a fonctionné de manière très satisfaisante et a permis la réalisation du projet avec succès.Ce projet, d’une durée de deux ans, comprenait deux phases principales:
– la phase 1 du projet était consacrée à la mise au point et à la réalisation d’un système de mesure autonome et mobile.
– La phase 2 était consacrée aux campagnes de mesure avec l’appareillage mobile de routine, d’une part, et avec les méthodes d’analyses utilisées par les équipes Körner, Rennenberg et Strasser.
Les travaux prévus ont été réalisés. Tout d’abord on a construit le système de mesure d’échanges gazeux, avec lequel des mesures ont été effectuées d’abord en serre sous conditions contrôlées puis en pleine nature, en ville et en forêt. Ainsi tous les travaux ont été menés pour la réalisation des objectifs techniques et scientifiques. Le groupe suisse s’est consacré essentiellement aux mesures de vitalité des arbres in situ, dans la région de Bâle et de Bruxelles. Une collaboration dans le cadre de différents projets de recherche a eu lieu.
La station d’analyse de fluorescence laser autonome et mobile a été construite conformément au descriptif de la convention particulière. Cependant, le laser a été livré en retard et la station n’est devenue opérationnelle qu’en août 2000. Ce retard a eu pour conséquence de condamner la première campagne de mesure et de réduire très sérieusement la durée de validation.
Le partenariat a fonctionné de manière très satisfaisante et a permis la réalisation du projet avec succès.Ce projet, d’une durée de deux ans, comprenait deux phases principales:
– la phase 1 du projet était consacrée à la mise au point et à la réalisation d’un système de mesure autonome et mobile.
– La phase 2 était consacrée aux campagnes de mesure avec l’appareillage mobile de routine, d’une part, et avec les méthodes d’analyses utilisées par les équipes Körner, Rennenberg et Strasser.
Les travaux prévus ont été réalisés. Tout d’abord on a construit le système de mesure d’échanges gazeux, avec lequel des mesures ont été effectuées d’abord en serre sous conditions contrôlées puis en pleine nature, en ville et en forêt. Ainsi tous les travaux ont été menés pour la réalisation des objectifs techniques et scientifiques. Le groupe suisse s’est consacré essentiellement aux mesures de vitalité des arbres in situ, dans la région de Bâle et de Bruxelles. Une collaboration dans le cadre de différents projets de recherche a eu lieu.
La station d’analyse de fluorescence laser autonome et mobile a été construite conformément au descriptif de la convention particulière. Cependant, le laser a été livré en retard et la station n’est devenue opérationnelle qu’en août 2000. Ce retard a eu pour conséquence de condamner la première campagne de mesure et de réduire très sérieusement la durée de validation.
Le partenariat a fonctionné de manière très satisfaisante et a permis la réalisation du projet avec succès.Ce projet, d’une durée de deux ans, comprenait deux phases principales:
– la phase 1 du projet était consacrée à la mise au point et à la réalisation d’un système de mesure autonome et mobile.
– La phase 2 était consacrée aux campagnes de mesure avec l’appareillage mobile de routine, d’une part, et avec les méthodes d’analyses utilisées par les équipes Körner, Rennenberg et Strasser.
Les travaux prévus ont été réalisés. Tout d’abord on a construit le système de mesure d’échanges gazeux, avec lequel des mesures ont été effectuées d’abord en serre sous conditions contrôlées puis en pleine nature, en ville et en forêt. Ainsi tous les travaux ont été menés pour la réalisation des objectifs techniques et scientifiques. Le groupe suisse s’est consacré essentiellement aux mesures de vitalité des arbres in situ, dans la région de Bâle et de Bruxelles. Une collaboration dans le cadre de différents projets de recherche a eu lieu.
La station d’analyse de fluorescence laser autonome et mobile a été construite conformément au descriptif de la convention particulière. Cependant, le laser a été livré en retard et la station n’est devenue opérationnelle qu’en août 2000. Ce retard a eu pour conséquence de condamner la première campagne de mesure et de réduire très sérieusement la durée de validation.
Le partenariat a fonctionné de manière très satisfaisante et a permis la réalisation du projet avec succès.

Partenaires du projet

CNRS   Porteur de projet
Forst Botanik und Baumphysiologie - Universität Freiburg im Breisgau
Land Baden-Württemberg
Botanisches Institut - Universität Basel
Laboratoire de Bioénergétique (Université de Genève)
Etat français
Laboratoire PHASE/GOA

Ces projets pourraient vous intéresser

voir tous les projets