Chemin Mattfeld – Lange Erlen

en cours

Chemin Mattfeld – Lange Erlen

Mobilités, transport

Le projet en chiffres

2 436 775 € cofinancés
Période du projet

fini le 01/01/1999

Coût global du projet

1 619 000 €

Coût éligible du projet

817 775 €

Régions participantes

Alsace
Suisse

Le projet consistait en la création d’une nouvelle liaison transfrontalière entre « Mattfeld », du côté allemand, et le site de détente « Lange Erlen » du côté suisse, pour relier Weil am Rhein et Bâle dans la zone agreste et fluviale la Wiese.
La réalisation de ce chemin a permis de transformer le « no man’s land » existant en aire de repos. Le chemin a été balisé avec des repères en pierre, sur lesquels sont gravées des expressions en langue alémanique.
Après son ouverture en 1999, le chemin a été largement utilisé par la population. Il fait partie du projet de liaison piétonne et cycliste reliant Bâle à Weil am Rhein et Huningue puis retournant à Bâle.Le projet consistait en la création d’une nouvelle liaison transfrontalière entre « Mattfeld », du côté allemand, et le site de détente « Lange Erlen » du côté suisse, pour relier Weil am Rhein et Bâle dans la zone agreste et fluviale la Wiese.
La réalisation de ce chemin a permis de transformer le « no man’s land » existant en aire de repos. Le chemin a été balisé avec des repères en pierre, sur lesquels sont gravées des expressions en langue alémanique.
Après son ouverture en 1999, le chemin a été largement utilisé par la population. Il fait partie du projet de liaison piétonne et cycliste reliant Bâle à Weil am Rhein et Huningue puis retournant à Bâle.Le projet consistait en la création d’une nouvelle liaison transfrontalière entre « Mattfeld », du côté allemand, et le site de détente « Lange Erlen » du côté suisse, pour relier Weil am Rhein et Bâle dans la zone agreste et fluviale la Wiese.
La réalisation de ce chemin a permis de transformer le « no man’s land » existant en aire de repos. Le chemin a été balisé avec des repères en pierre, sur lesquels sont gravées des expressions en langue alémanique.
Après son ouverture en 1999, le chemin a été largement utilisé par la population. Il fait partie du projet de liaison piétonne et cycliste reliant Bâle à Weil am Rhein et Huningue puis retournant à Bâle.Le projet consistait en la création d’une nouvelle liaison transfrontalière entre « Mattfeld », du côté allemand, et le site de détente « Lange Erlen » du côté suisse, pour relier Weil am Rhein et Bâle dans la zone agreste et fluviale la Wiese.
La réalisation de ce chemin a permis de transformer le « no man’s land » existant en aire de repos. Le chemin a été balisé avec des repères en pierre, sur lesquels sont gravées des expressions en langue alémanique.
Après son ouverture en 1999, le chemin a été largement utilisé par la population. Il fait partie du projet de liaison piétonne et cycliste reliant Bâle à Weil am Rhein et Huningue puis retournant à Bâle.Le projet consistait en la création d’une nouvelle liaison transfrontalière entre « Mattfeld », du côté allemand, et le site de détente « Lange Erlen » du côté suisse, pour relier Weil am Rhein et Bâle dans la zone agreste et fluviale la Wiese.
La réalisation de ce chemin a permis de transformer le « no man’s land » existant en aire de repos. Le chemin a été balisé avec des repères en pierre, sur lesquels sont gravées des expressions en langue alémanique.
Après son ouverture en 1999, le chemin a été largement utilisé par la population. Il fait partie du projet de liaison piétonne et cycliste reliant Bâle à Weil am Rhein et Huningue puis retournant à Bâle.

Partenaires du projet

Stadt Weil am Rhein   Porteur de projet
Canton de Bâle-Ville

Ces projets pourraient vous intéresser

voir tous les projets