Etude d’amélioration de la desserte transfrontalière sur la ligne Strasbourg – Wissembourg – Neustadt

En cours

Etude d’amélioration de la desserte transfrontalière sur la ligne Strasbourg – Wissembourg – Neustadt

Mobilités, transport

Le projet en chiffres

1 250 000 € cofinancés
Période du projet

du 16/09/2018 au 31/12/2020

Coût global du projet

2 500 000 €

Coût éligible du projet

2 500 000 €

Régions participantes

Rhénanie-Palatinat
Alsace

Les gares situées près des frontières et les lignes ferroviaires qui y mènent ont été conçues au moment de leur construction comme des terminus.
Aujourd’hui, le dynamisme des échanges entre pays voisins nécessite une offre de transport ferroviaire réellement transfrontalière, c’est-à-dire sans rupture de charge à cause de la frontière. Sinon, les personnes devant traverser la frontière utilisent des véhicules motorisés (bus, voire véhicule personnel).
La configuration actuelle de la ligne Neustadt-Strasbourg, qui impose un changement de train à Wissembourg, et une faible vitesse de circulation, ne permet pas de répondre à l’enjeu de développement des échanges transfrontaliers car le train n’est pas compétitif face à la voiture.
Une première étude, réalisée en 2017, a permis de valider le potentiel de la ligne, sous réserve que soient menés des travaux d’amélioration pour optimiser les correspondances entre les trains français et allemands en gare de Wissembourg et pour augmenter la vitesse de circulation côté français.
Le projet doit maintenant permettre de définir en détail les travaux à réaliser, de les chiffrer et de les programmer. Le projet comprend 5 études distinctes, qui seront découpées en 2 phases successives, et une synthèse globale. Il s’agit de préparer en détail les travaux qui seront menés ensuite.
Les gares situées près des frontières et les lignes ferroviaires qui y mènent ont été conçues au moment de leur construction comme des terminus.
Aujourd’hui, le dynamisme des échanges entre pays voisins nécessite une offre de transport ferroviaire réellement transfrontalière, c’est-à-dire sans rupture de charge à cause de la frontière. Sinon, les personnes devant traverser la frontière utilisent des véhicules motorisés (bus, voire véhicule personnel).
La configuration actuelle de la ligne Neustadt-Strasbourg, qui impose un changement de train à Wissembourg, et une faible vitesse de circulation, ne permet pas de répondre à l’enjeu de développement des échanges transfrontaliers car le train n’est pas compétitif face à la voiture.
Une première étude, réalisée en 2017, a permis de valider le potentiel de la ligne, sous réserve que soient menés des travaux d’amélioration pour optimiser les correspondances entre les trains français et allemands en gare de Wissembourg et pour augmenter la vitesse de circulation côté français.
Le projet doit maintenant permettre de définir en détail les travaux à réaliser, de les chiffrer et de les programmer. Le projet comprend 5 études distinctes, qui seront découpées en 2 phases successives, et une synthèse globale. Il s’agit de préparer en détail les travaux qui seront menés ensuite.

Partenaires du projet

SNCF Réseau Direction territoriale Grand Est   Porteur de projet
Land Rheinland-Pfalz

100 000 €

Zweckverband Schienenpersonennnahverkehr Rheinland-Pfalz-Süd (ZSPNV-Süd)
Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement (DREAL) Grand Est
Région Grand Est

1 150 000 €

Eurodistrict PAMINA

Ces projets pourraient vous intéresser

voir tous les projets