Exploration des aquifères et des sols dans la vallée du Hochrhein

en cours

Exploration des aquifères et des sols dans la vallée du Hochrhein

Recherche, innovation, transfert de technologie

Le projet en chiffres

693 853.45 € cofinancés
Période du projet

fini le 01/01/2001

Coût global du projet

347 274 €

Coût éligible du projet

346 579.45 €

Régions participantes

Bade-Wurtemberg
Suisse

Le projet avait pour objet l’exploration des aquifères et des nappes phréatiques dans le remplissage de formations meubles de la vallée du Hochrhein entre Schaffhouse et Bâle en tenant plus particulièrement compte des qualités des sols en vue d’une évaluation des répercussions dues aux prélèvements, aux sinistres, aux installations existantes et aux projets prévus sur la zone d’exploitation d’eau et des sols des deux rives du Hochrhein.
Le projet a été réalisé en conformité avec les objectifs fixés. Pour l’inventaire des documents, l’ensemble des données disponibles a été réuni puis saisi dans les bases de données constituées. Après inventaire, certaines lacunes de données ont été repérées. Les résultats en matière d’hydrogéologie ont été regroupés dans 4 cartes et une représentation de coupe géologique. Les cartes élaborées montrent où se trouvent les zones sensibles. L’utilisation commune d’une base cartographique a nécessité bon nombre de mesures de coordination, d’homogénéisation et de transformation.Le projet avait pour objet l’exploration des aquifères et des nappes phréatiques dans le remplissage de formations meubles de la vallée du Hochrhein entre Schaffhouse et Bâle en tenant plus particulièrement compte des qualités des sols en vue d’une évaluation des répercussions dues aux prélèvements, aux sinistres, aux installations existantes et aux projets prévus sur la zone d’exploitation d’eau et des sols des deux rives du Hochrhein.
Le projet a été réalisé en conformité avec les objectifs fixés. Pour l’inventaire des documents, l’ensemble des données disponibles a été réuni puis saisi dans les bases de données constituées. Après inventaire, certaines lacunes de données ont été repérées. Les résultats en matière d’hydrogéologie ont été regroupés dans 4 cartes et une représentation de coupe géologique. Les cartes élaborées montrent où se trouvent les zones sensibles. L’utilisation commune d’une base cartographique a nécessité bon nombre de mesures de coordination, d’homogénéisation et de transformation.Le projet avait pour objet l’exploration des aquifères et des nappes phréatiques dans le remplissage de formations meubles de la vallée du Hochrhein entre Schaffhouse et Bâle en tenant plus particulièrement compte des qualités des sols en vue d’une évaluation des répercussions dues aux prélèvements, aux sinistres, aux installations existantes et aux projets prévus sur la zone d’exploitation d’eau et des sols des deux rives du Hochrhein.
Le projet a été réalisé en conformité avec les objectifs fixés. Pour l’inventaire des documents, l’ensemble des données disponibles a été réuni puis saisi dans les bases de données constituées. Après inventaire, certaines lacunes de données ont été repérées. Les résultats en matière d’hydrogéologie ont été regroupés dans 4 cartes et une représentation de coupe géologique. Les cartes élaborées montrent où se trouvent les zones sensibles. L’utilisation commune d’une base cartographique a nécessité bon nombre de mesures de coordination, d’homogénéisation et de transformation.Le projet avait pour objet l’exploration des aquifères et des nappes phréatiques dans le remplissage de formations meubles de la vallée du Hochrhein entre Schaffhouse et Bâle en tenant plus particulièrement compte des qualités des sols en vue d’une évaluation des répercussions dues aux prélèvements, aux sinistres, aux installations existantes et aux projets prévus sur la zone d’exploitation d’eau et des sols des deux rives du Hochrhein.
Le projet a été réalisé en conformité avec les objectifs fixés. Pour l’inventaire des documents, l’ensemble des données disponibles a été réuni puis saisi dans les bases de données constituées. Après inventaire, certaines lacunes de données ont été repérées. Les résultats en matière d’hydrogéologie ont été regroupés dans 4 cartes et une représentation de coupe géologique. Les cartes élaborées montrent où se trouvent les zones sensibles. L’utilisation commune d’une base cartographique a nécessité bon nombre de mesures de coordination, d’homogénéisation et de transformation.Le projet avait pour objet l’exploration des aquifères et des nappes phréatiques dans le remplissage de formations meubles de la vallée du Hochrhein entre Schaffhouse et Bâle en tenant plus particulièrement compte des qualités des sols en vue d’une évaluation des répercussions dues aux prélèvements, aux sinistres, aux installations existantes et aux projets prévus sur la zone d’exploitation d’eau et des sols des deux rives du Hochrhein.
Le projet a été réalisé en conformité avec les objectifs fixés. Pour l’inventaire des documents, l’ensemble des données disponibles a été réuni puis saisi dans les bases de données constituées. Après inventaire, certaines lacunes de données ont été repérées. Les résultats en matière d’hydrogéologie ont été regroupés dans 4 cartes et une représentation de coupe géologique. Les cartes élaborées montrent où se trouvent les zones sensibles. L’utilisation commune d’une base cartographique a nécessité bon nombre de mesures de coordination, d’homogénéisation et de transformation.Le projet avait pour objet l’exploration des aquifères et des nappes phréatiques dans le remplissage de formations meubles de la vallée du Hochrhein entre Schaffhouse et Bâle en tenant plus particulièrement compte des qualités des sols en vue d’une évaluation des répercussions dues aux prélèvements, aux sinistres, aux installations existantes et aux projets prévus sur la zone d’exploitation d’eau et des sols des deux rives du Hochrhein.
Le projet a été réalisé en conformité avec les objectifs fixés. Pour l’inventaire des documents, l’ensemble des données disponibles a été réuni puis saisi dans les bases de données constituées. Après inventaire, certaines lacunes de données ont été repérées. Les résultats en matière d’hydrogéologie ont été regroupés dans 4 cartes et une représentation de coupe géologique. Les cartes élaborées montrent où se trouvent les zones sensibles. L’utilisation commune d’une base cartographique a nécessité bon nombre de mesures de coordination, d’homogénéisation et de transformation.Le projet avait pour objet l’exploration des aquifères et des nappes phréatiques dans le remplissage de formations meubles de la vallée du Hochrhein entre Schaffhouse et Bâle en tenant plus particulièrement compte des qualités des sols en vue d’une évaluation des répercussions dues aux prélèvements, aux sinistres, aux installations existantes et aux projets prévus sur la zone d’exploitation d’eau et des sols des deux rives du Hochrhein.
Le projet a été réalisé en conformité avec les objectifs fixés. Pour l’inventaire des documents, l’ensemble des données disponibles a été réuni puis saisi dans les bases de données constituées. Après inventaire, certaines lacunes de données ont été repérées. Les résultats en matière d’hydrogéologie ont été regroupés dans 4 cartes et une représentation de coupe géologique. Les cartes élaborées montrent où se trouvent les zones sensibles. L’utilisation commune d’une base cartographique a nécessité bon nombre de mesures de coordination, d’homogénéisation et de transformation.Le projet avait pour objet l’exploration des aquifères et des nappes phréatiques dans le remplissage de formations meubles de la vallée du Hochrhein entre Schaffhouse et Bâle en tenant plus particulièrement compte des qualités des sols en vue d’une évaluation des répercussions dues aux prélèvements, aux sinistres, aux installations existantes et aux projets prévus sur la zone d’exploitation d’eau et des sols des deux rives du Hochrhein.
Le projet a été réalisé en conformité avec les objectifs fixés. Pour l’inventaire des documents, l’ensemble des données disponibles a été réuni puis saisi dans les bases de données constituées. Après inventaire, certaines lacunes de données ont été repérées. Les résultats en matière d’hydrogéologie ont été regroupés dans 4 cartes et une représentation de coupe géologique. Les cartes élaborées montrent où se trouvent les zones sensibles. L’utilisation commune d’une base cartographique a nécessité bon nombre de mesures de coordination, d’homogénéisation et de transformation.

Partenaires du projet

Landkreis Waldshut   Porteur de projet
Land Baden-Württemberg
Landkreis Lörrach
Canton de Bâle-Campagne
Canton de Bâle-Ville
Canton d'Argovie

Ces projets pourraient vous intéresser

voir tous les projets