Jardin des deux rives

Terminé

Jardin des deux rives

Services publics, coopération des administrations

Le projet en chiffres

1 058 510.26 € cofinancés
Période du projet

fini le 01/01/2000

Coût global du projet

520 000 €

Coût éligible du projet

538 510.26 €

Régions participantes

Bade-Wurtemberg
Alsace

Le projet portait sur la préparation et l’organisation du concours européen, ouvert aux paysagistes, urbanistes et artistes, pour l’aménagement des rives du Rhin de Strasbourg et de Kehl de chaque côté du Pont de l’Europe. Le projet transfrontalier d’urbanisme paysager devait devenir partie intégrante de la Landesgartenschau (floralies) organisée en 2004 par la Ville de Kehl.
Le déroulement du concours s’est ordonné en deux phases :
1. Développement d’un concept urbain et paysager sur l’ensemble du périmètre,
2. Elaboration de propositions détaillées pour la réalisation de premiers aménagements en 2004. Signature d’une convention de coopération entre la Communauté urbaine de Strasbourg et la Ville de Kehl, et mise en place d’un comité de pilotage.
Après la réalisation des travaux préparatoires nécessaires, le concours a été lancé sur le plan européen. 268 bureaux d’études ont demandé un formulaire de participation, 92 projets ont été déposés dans le délai imparti. Parmi les 32 projets retenus pour la seconde phase, 26 ont été déposés dans les délais, parmi lesquels le jury a retenu les meilleurs.
Les résultats ont été présentés par le biais d’une conférence de presse, de nombreux articles pourvus dans la presse spécialisée et une exposition dépassant le millier de visiteurs, qui pour certains d’entre eux se sont exprimés par écrit dans un livre de remarques prévu à cet effet. Le concours a été d’un très bon niveau. La coopération a permis une connaissance renforcée des méthodes de travail et de la philosophie des partenaires en matière d’aménagement. Le projet « Jardin des deux rives » a été poursuivi.Le projet portait sur la préparation et l’organisation du concours européen, ouvert aux paysagistes, urbanistes et artistes, pour l’aménagement des rives du Rhin de Strasbourg et de Kehl de chaque côté du Pont de l’Europe. Le projet transfrontalier d’urbanisme paysager devait devenir partie intégrante de la Landesgartenschau (floralies) organisée en 2004 par la Ville de Kehl.
Le déroulement du concours s’est ordonné en deux phases :
1. Développement d’un concept urbain et paysager sur l’ensemble du périmètre,
2. Elaboration de propositions détaillées pour la réalisation de premiers aménagements en 2004. Signature d’une convention de coopération entre la Communauté urbaine de Strasbourg et la Ville de Kehl, et mise en place d’un comité de pilotage.
Après la réalisation des travaux préparatoires nécessaires, le concours a été lancé sur le plan européen. 268 bureaux d’études ont demandé un formulaire de participation, 92 projets ont été déposés dans le délai imparti. Parmi les 32 projets retenus pour la seconde phase, 26 ont été déposés dans les délais, parmi lesquels le jury a retenu les meilleurs.
Les résultats ont été présentés par le biais d’une conférence de presse, de nombreux articles pourvus dans la presse spécialisée et une exposition dépassant le millier de visiteurs, qui pour certains d’entre eux se sont exprimés par écrit dans un livre de remarques prévu à cet effet. Le concours a été d’un très bon niveau. La coopération a permis une connaissance renforcée des méthodes de travail et de la philosophie des partenaires en matière d’aménagement. Le projet « Jardin des deux rives » a été poursuivi.Le projet portait sur la préparation et l’organisation du concours européen, ouvert aux paysagistes, urbanistes et artistes, pour l’aménagement des rives du Rhin de Strasbourg et de Kehl de chaque côté du Pont de l’Europe. Le projet transfrontalier d’urbanisme paysager devait devenir partie intégrante de la Landesgartenschau (floralies) organisée en 2004 par la Ville de Kehl.
Le déroulement du concours s’est ordonné en deux phases :
1. Développement d’un concept urbain et paysager sur l’ensemble du périmètre,
2. Elaboration de propositions détaillées pour la réalisation de premiers aménagements en 2004. Signature d’une convention de coopération entre la Communauté urbaine de Strasbourg et la Ville de Kehl, et mise en place d’un comité de pilotage.
Après la réalisation des travaux préparatoires nécessaires, le concours a été lancé sur le plan européen. 268 bureaux d’études ont demandé un formulaire de participation, 92 projets ont été déposés dans le délai imparti. Parmi les 32 projets retenus pour la seconde phase, 26 ont été déposés dans les délais, parmi lesquels le jury a retenu les meilleurs.
Les résultats ont été présentés par le biais d’une conférence de presse, de nombreux articles pourvus dans la presse spécialisée et une exposition dépassant le millier de visiteurs, qui pour certains d’entre eux se sont exprimés par écrit dans un livre de remarques prévu à cet effet. Le concours a été d’un très bon niveau. La coopération a permis une connaissance renforcée des méthodes de travail et de la philosophie des partenaires en matière d’aménagement. Le projet « Jardin des deux rives » a été poursuivi.Le projet portait sur la préparation et l’organisation du concours européen, ouvert aux paysagistes, urbanistes et artistes, pour l’aménagement des rives du Rhin de Strasbourg et de Kehl de chaque côté du Pont de l’Europe. Le projet transfrontalier d’urbanisme paysager devait devenir partie intégrante de la Landesgartenschau (floralies) organisée en 2004 par la Ville de Kehl.
Le déroulement du concours s’est ordonné en deux phases :
1. Développement d’un concept urbain et paysager sur l’ensemble du périmètre,
2. Elaboration de propositions détaillées pour la réalisation de premiers aménagements en 2004. Signature d’une convention de coopération entre la Communauté urbaine de Strasbourg et la Ville de Kehl, et mise en place d’un comité de pilotage.
Après la réalisation des travaux préparatoires nécessaires, le concours a été lancé sur le plan européen. 268 bureaux d’études ont demandé un formulaire de participation, 92 projets ont été déposés dans le délai imparti. Parmi les 32 projets retenus pour la seconde phase, 26 ont été déposés dans les délais, parmi lesquels le jury a retenu les meilleurs.
Les résultats ont été présentés par le biais d’une conférence de presse, de nombreux articles pourvus dans la presse spécialisée et une exposition dépassant le millier de visiteurs, qui pour certains d’entre eux se sont exprimés par écrit dans un livre de remarques prévu à cet effet. Le concours a été d’un très bon niveau. La coopération a permis une connaissance renforcée des méthodes de travail et de la philosophie des partenaires en matière d’aménagement. Le projet « Jardin des deux rives » a été poursuivi.Le projet portait sur la préparation et l’organisation du concours européen, ouvert aux paysagistes, urbanistes et artistes, pour l’aménagement des rives du Rhin de Strasbourg et de Kehl de chaque côté du Pont de l’Europe. Le projet transfrontalier d’urbanisme paysager devait devenir partie intégrante de la Landesgartenschau (floralies) organisée en 2004 par la Ville de Kehl.
Le déroulement du concours s’est ordonné en deux phases :
1. Développement d’un concept urbain et paysager sur l’ensemble du périmètre,
2. Elaboration de propositions détaillées pour la réalisation de premiers aménagements en 2004. Signature d’une convention de coopération entre la Communauté urbaine de Strasbourg et la Ville de Kehl, et mise en place d’un comité de pilotage.
Après la réalisation des travaux préparatoires nécessaires, le concours a été lancé sur le plan européen. 268 bureaux d’études ont demandé un formulaire de participation, 92 projets ont été déposés dans le délai imparti. Parmi les 32 projets retenus pour la seconde phase, 26 ont été déposés dans les délais, parmi lesquels le jury a retenu les meilleurs.
Les résultats ont été présentés par le biais d’une conférence de presse, de nombreux articles pourvus dans la presse spécialisée et une exposition dépassant le millier de visiteurs, qui pour certains d’entre eux se sont exprimés par écrit dans un livre de remarques prévu à cet effet. Le concours a été d’un très bon niveau. La coopération a permis une connaissance renforcée des méthodes de travail et de la philosophie des partenaires en matière d’aménagement. Le projet « Jardin des deux rives » a été poursuivi.Le projet portait sur la préparation et l’organisation du concours européen, ouvert aux paysagistes, urbanistes et artistes, pour l’aménagement des rives du Rhin de Strasbourg et de Kehl de chaque côté du Pont de l’Europe. Le projet transfrontalier d’urbanisme paysager devait devenir partie intégrante de la Landesgartenschau (floralies) organisée en 2004 par la Ville de Kehl.
Le déroulement du concours s’est ordonné en deux phases :
1. Développement d’un concept urbain et paysager sur l’ensemble du périmètre,
2. Elaboration de propositions détaillées pour la réalisation de premiers aménagements en 2004. Signature d’une convention de coopération entre la Communauté urbaine de Strasbourg et la Ville de Kehl, et mise en place d’un comité de pilotage.
Après la réalisation des travaux préparatoires nécessaires, le concours a été lancé sur le plan européen. 268 bureaux d’études ont demandé un formulaire de participation, 92 projets ont été déposés dans le délai imparti. Parmi les 32 projets retenus pour la seconde phase, 26 ont été déposés dans les délais, parmi lesquels le jury a retenu les meilleurs.
Les résultats ont été présentés par le biais d’une conférence de presse, de nombreux articles pourvus dans la presse spécialisée et une exposition dépassant le millier de visiteurs, qui pour certains d’entre eux se sont exprimés par écrit dans un livre de remarques prévu à cet effet. Le concours a été d’un très bon niveau. La coopération a permis une connaissance renforcée des méthodes de travail et de la philosophie des partenaires en matière d’aménagement. Le projet « Jardin des deux rives » a été poursuivi.Le projet portait sur la préparation et l’organisation du concours européen, ouvert aux paysagistes, urbanistes et artistes, pour l’aménagement des rives du Rhin de Strasbourg et de Kehl de chaque côté du Pont de l’Europe. Le projet transfrontalier d’urbanisme paysager devait devenir partie intégrante de la Landesgartenschau (floralies) organisée en 2004 par la Ville de Kehl.
Le déroulement du concours s’est ordonné en deux phases :
1. Développement d’un concept urbain et paysager sur l’ensemble du périmètre,
2. Elaboration de propositions détaillées pour la réalisation de premiers aménagements en 2004. Signature d’une convention de coopération entre la Communauté urbaine de Strasbourg et la Ville de Kehl, et mise en place d’un comité de pilotage.
Après la réalisation des travaux préparatoires nécessaires, le concours a été lancé sur le plan européen. 268 bureaux d’études ont demandé un formulaire de participation, 92 projets ont été déposés dans le délai imparti. Parmi les 32 projets retenus pour la seconde phase, 26 ont été déposés dans les délais, parmi lesquels le jury a retenu les meilleurs.
Les résultats ont été présentés par le biais d’une conférence de presse, de nombreux articles pourvus dans la presse spécialisée et une exposition dépassant le millier de visiteurs, qui pour certains d’entre eux se sont exprimés par écrit dans un livre de remarques prévu à cet effet. Le concours a été d’un très bon niveau. La coopération a permis une connaissance renforcée des méthodes de travail et de la philosophie des partenaires en matière d’aménagement. Le projet « Jardin des deux rives » a été poursuivi.Le projet portait sur la préparation et l’organisation du concours européen, ouvert aux paysagistes, urbanistes et artistes, pour l’aménagement des rives du Rhin de Strasbourg et de Kehl de chaque côté du Pont de l’Europe. Le projet transfrontalier d’urbanisme paysager devait devenir partie intégrante de la Landesgartenschau (floralies) organisée en 2004 par la Ville de Kehl.
Le déroulement du concours s’est ordonné en deux phases :
1. Développement d’un concept urbain et paysager sur l’ensemble du périmètre,
2. Elaboration de propositions détaillées pour la réalisation de premiers aménagements en 2004. Signature d’une convention de coopération entre la Communauté urbaine de Strasbourg et la Ville de Kehl, et mise en place d’un comité de pilotage.
Après la réalisation des travaux préparatoires nécessaires, le concours a été lancé sur le plan européen. 268 bureaux d’études ont demandé un formulaire de participation, 92 projets ont été déposés dans le délai imparti. Parmi les 32 projets retenus pour la seconde phase, 26 ont été déposés dans les délais, parmi lesquels le jury a retenu les meilleurs.
Les résultats ont été présentés par le biais d’une conférence de presse, de nombreux articles pourvus dans la presse spécialisée et une exposition dépassant le millier de visiteurs, qui pour certains d’entre eux se sont exprimés par écrit dans un livre de remarques prévu à cet effet. Le concours a été d’un très bon niveau. La coopération a permis une connaissance renforcée des méthodes de travail et de la philosophie des partenaires en matière d’aménagement. Le projet « Jardin des deux rives » a été poursuivi.

Partenaires du projet

Stadt Kehl   Porteur de projet
Strasbourg Eurométropole
Région Alsace

Ces projets pourraient vous intéresser

voir tous les projets