KLIMACrops : Stratégies d’adaptation des grandes cultures au changement climatique et leur contribution à son atténuation sur le territoire du Rhin supérieur

En cours

KLIMACrops : Stratégies d’adaptation des grandes cultures au changement climatique et leur contribution à son atténuation sur le territoire du Rhin supérieur

Patrimoine naturel, biodiversité, lutte contre la pollution

Le projet en chiffres

1 733 964.83 € cofinancés
Période du projet

du 01/10/2022 au 31/12/2025

Coût global du projet

3 557 624.65 €

Coût éligible du projet

2 889 941.39 €

Régions participantes

Bade-Wurtemberg
Rhénanie-Palatinat
Alsace
Suisse

Les contacts Interreg

Les surfaces agricoles de la plaine du Rhin supérieur sont occupées à plus de 60 % par les grandes cultures, notamment par le blé et le maïs. Le changement climatique s’intensifie depuis plusieurs décennies, ce qui se traduit par une augmentation des phénomènes climatiques extrêmes, particulièrement défavorables à l’agriculture. Les agricultrices et agriculteurs sont ainsi confrontés entre autres, au manque d’eau et à des vagues de chaleur qui nuisent fortement aux rendements des cultures. Cela fragilise les revenus des actifs agricoles et conduit à une augmentation du prix des denrées alimentaires pour l’ensemble de la population.

Le projet KLIMACrops vise ainsi à proposer des évolutions des systèmes de cultures, à la fois adaptées aux contextes locaux et concertées entre chercheurs et acteurs de la profession agricole, de manière à sécuriser les rendements, tout en contribuant à l’atténuation du changement climatique.

C’est pourquoi les partenaires du projet vont développer des fermes-types-modèle en termes d’adaptation au changement climatique et d’atténuation de celui-ci. Des techniques et pratiques culturales innovantes seront testées au champ et feront l’objet de nouvelles références et recommandations. Par ailleurs, des agriculteurs seront accompagnés sur le terrain dans la mise en œuvre de pratiques ciblant l’atténuation et l’adaptation au changement climatique, et des filières d’avenir seront identifiées sur le Rhin supérieur

Tout d’abord, à l’occasion de rencontres, les liens entre acteurs du développement agricole du Rhin supérieur seront renforcés pour favoriser le partage de connaissances et d’expériences entre acteurs, notamment de l’agriculture biologique

Ensuite, des enquêtes seront menées pour comprendre comment les exploitations agricoles s’adaptent déjà au changement climatique, et des ateliers rassemblant agriculteurs, conseillers, chercheurs et représentants des filières auront lieu pour co-concevoir les systèmes de grandes cultures de demain.

Enfin, un large dispositif expérimental transfrontalier sera en place pendant toute la durée du projet pour produire de nouvelles références et recommandations dans le domaine de l’agroforesterie, des outils de pilotage de l’irrigation, des services rendus par les cultures intermédiaires, de la diminution du recours aux énergies fossiles.

A l’issue du projet, de nombreux agriculteurs de la plaine du Rhin supérieur auront participé aux ateliers de co-conception et aux dispositifs expérimentaux ainsi qu’aux visites d’essais et aux ateliers de restitution. Les structures de développement agricole auront affiné leurs connaissances en matière d’adaptation au changement climatique et d’atténuation de celui-ci, ce qui se traduira par une offre de conseil et de formation plus riche, à même d’éclairer les agriculteurs dans leurs décisions stratégiques.

Partenaires du projet

Chambre régionale d'agriculture Grand Est   Porteur de projet

92 885.82 €

Chambre d'agriculture d'Alsace

188 885.01 €

Arvalis

187 943.48 €

Bio en Grand Est

16 699.01 €

Fédération régionale des CUMA Grand Est

21 931.88 €

Landwirtschaftliches Technologiezentrum (LTZ) Augustenberg

458 493.05 €

Landratsamt Breisgau-Hochschwarzwald

46 424.75 €

voir plus

Ces projets pourraient vous intéresser

voir tous les projets