en cours

« Potentiel des zones humides artificielles du Rhin Supérieur pour la réduction des produits phytosanitaires » – PhytoRET

Patrimoine naturel, biodiversité, lutte contre la pollution

Le projet en chiffres

691 355 € cofinancés
Période du projet

du 01/01/2010 au 01/01/2014

Coût global du projet

1 382 710 €

Coût éligible du projet

1 382 710 €

Régions participantes

Bade-Wurtemberg
Alsace

Dans le cadre du projet, le potentiel des ouvrages de rétention d’eau du Rhin supérieur ont été évalués vis-à-vis de la diminution des produits phytosanitaires. Le consortium a fait usage d’une approche originale multi-échelle, mobilisant des approches de caractérisation chimiques innovantes et éprouvant et développant des outils de modélisation spatialisée du transfert de pesticides. Une plateforme technico-administrative au sein de laquelle les acteurs de la gestion de la qualité de l’eau et de la mise en œuvre des ZTHA ont pu comparer leurs pratiques, et échanger leur retour d’expériences a été mise en place.

Partenaires du projet

Ecole Nationale du Génie de l'Eau et de l'Environnement de Strasbourg (ENGEES)   Porteur de projet
Université Albert-Ludwig de Freiburg
Université de Lüneburg - LEUPHANA
AERM - Agence de l’eau Rhin-Meuse
Région Alsace
CNRS
Lycée Rouffach

Ces projets pourraient vous intéresser

voir tous les projets