Extension de l’Euro-Institut

en cours

Extension de l’Euro-Institut

Services publics, coopération des administrations

Le projet en chiffres

3 135 730 € cofinancés
Période du projet

fini le 01/01/1999

Coût global du projet

1 568 000 €

Coût éligible du projet

1 567 730 €

Régions participantes

Bade-Wurtemberg
Alsace

Ce projet visait l’amélioration des stratégies et des instruments de la coopération transfrontalière, notamment des acteurs publics, à travers la formation adaptée, la recherche développement et le conseil. Les domaines sur lesquels devaient porter les actions de formation et de recherche étaient les suivants : politiques publiques (environnement, aménagement du territoire… ) mais aussi cadre institutionnel (structures administratives… ).
Bien que la mise en commun des données existantes dans le domaine de la coopération transfrontalière des organismes publics n’ait pu être réalisée, l’objectif général d’amélioration de la coopération transfrontalière des administrations publiques a été atteint :
– le nombre de journées de formation fut plus élevé que prévu
– de nombreux agents de la fonction publique française et allemande y ont participé.
– En ce qui concerne les thèmes décidés à l’avance, les objectifs ont été dépassés
– De plus, de nouveaux thèmes ont pu être abordés.
En outre, des études sur l’amélioration de la coopération transfrontalière ont été menées et publiées. L’évaluation des projets a permis d’élaborer des méthodes et documents pédagogiques sur la coopération transfrontalière. Enfin, l’Euro-institut a réussi à mettre en place un réseau transfrontalier de chercheurs, de praticiens de l’administration et de décideurs publics.Ce projet visait l’amélioration des stratégies et des instruments de la coopération transfrontalière, notamment des acteurs publics, à travers la formation adaptée, la recherche développement et le conseil. Les domaines sur lesquels devaient porter les actions de formation et de recherche étaient les suivants : politiques publiques (environnement, aménagement du territoire… ) mais aussi cadre institutionnel (structures administratives… ).
Bien que la mise en commun des données existantes dans le domaine de la coopération transfrontalière des organismes publics n’ait pu être réalisée, l’objectif général d’amélioration de la coopération transfrontalière des administrations publiques a été atteint :
– le nombre de journées de formation fut plus élevé que prévu
– de nombreux agents de la fonction publique française et allemande y ont participé.
– En ce qui concerne les thèmes décidés à l’avance, les objectifs ont été dépassés
– De plus, de nouveaux thèmes ont pu être abordés.
En outre, des études sur l’amélioration de la coopération transfrontalière ont été menées et publiées. L’évaluation des projets a permis d’élaborer des méthodes et documents pédagogiques sur la coopération transfrontalière. Enfin, l’Euro-institut a réussi à mettre en place un réseau transfrontalier de chercheurs, de praticiens de l’administration et de décideurs publics.Ce projet visait l’amélioration des stratégies et des instruments de la coopération transfrontalière, notamment des acteurs publics, à travers la formation adaptée, la recherche développement et le conseil. Les domaines sur lesquels devaient porter les actions de formation et de recherche étaient les suivants : politiques publiques (environnement, aménagement du territoire… ) mais aussi cadre institutionnel (structures administratives… ).
Bien que la mise en commun des données existantes dans le domaine de la coopération transfrontalière des organismes publics n’ait pu être réalisée, l’objectif général d’amélioration de la coopération transfrontalière des administrations publiques a été atteint :
– le nombre de journées de formation fut plus élevé que prévu
– de nombreux agents de la fonction publique française et allemande y ont participé.
– En ce qui concerne les thèmes décidés à l’avance, les objectifs ont été dépassés
– De plus, de nouveaux thèmes ont pu être abordés.
En outre, des études sur l’amélioration de la coopération transfrontalière ont été menées et publiées. L’évaluation des projets a permis d’élaborer des méthodes et documents pédagogiques sur la coopération transfrontalière. Enfin, l’Euro-institut a réussi à mettre en place un réseau transfrontalier de chercheurs, de praticiens de l’administration et de décideurs publics.Ce projet visait l’amélioration des stratégies et des instruments de la coopération transfrontalière, notamment des acteurs publics, à travers la formation adaptée, la recherche développement et le conseil. Les domaines sur lesquels devaient porter les actions de formation et de recherche étaient les suivants : politiques publiques (environnement, aménagement du territoire… ) mais aussi cadre institutionnel (structures administratives… ).
Bien que la mise en commun des données existantes dans le domaine de la coopération transfrontalière des organismes publics n’ait pu être réalisée, l’objectif général d’amélioration de la coopération transfrontalière des administrations publiques a été atteint :
– le nombre de journées de formation fut plus élevé que prévu
– de nombreux agents de la fonction publique française et allemande y ont participé.
– En ce qui concerne les thèmes décidés à l’avance, les objectifs ont été dépassés
– De plus, de nouveaux thèmes ont pu être abordés.
En outre, des études sur l’amélioration de la coopération transfrontalière ont été menées et publiées. L’évaluation des projets a permis d’élaborer des méthodes et documents pédagogiques sur la coopération transfrontalière. Enfin, l’Euro-institut a réussi à mettre en place un réseau transfrontalier de chercheurs, de praticiens de l’administration et de décideurs publics.Ce projet visait l’amélioration des stratégies et des instruments de la coopération transfrontalière, notamment des acteurs publics, à travers la formation adaptée, la recherche développement et le conseil. Les domaines sur lesquels devaient porter les actions de formation et de recherche étaient les suivants : politiques publiques (environnement, aménagement du territoire… ) mais aussi cadre institutionnel (structures administratives… ).
Bien que la mise en commun des données existantes dans le domaine de la coopération transfrontalière des organismes publics n’ait pu être réalisée, l’objectif général d’amélioration de la coopération transfrontalière des administrations publiques a été atteint :
– le nombre de journées de formation fut plus élevé que prévu
– de nombreux agents de la fonction publique française et allemande y ont participé.
– En ce qui concerne les thèmes décidés à l’avance, les objectifs ont été dépassés
– De plus, de nouveaux thèmes ont pu être abordés.
En outre, des études sur l’amélioration de la coopération transfrontalière ont été menées et publiées. L’évaluation des projets a permis d’élaborer des méthodes et documents pédagogiques sur la coopération transfrontalière. Enfin, l’Euro-institut a réussi à mettre en place un réseau transfrontalier de chercheurs, de praticiens de l’administration et de décideurs publics.Ce projet visait l’amélioration des stratégies et des instruments de la coopération transfrontalière, notamment des acteurs publics, à travers la formation adaptée, la recherche développement et le conseil. Les domaines sur lesquels devaient porter les actions de formation et de recherche étaient les suivants : politiques publiques (environnement, aménagement du territoire… ) mais aussi cadre institutionnel (structures administratives… ).
Bien que la mise en commun des données existantes dans le domaine de la coopération transfrontalière des organismes publics n’ait pu être réalisée, l’objectif général d’amélioration de la coopération transfrontalière des administrations publiques a été atteint :
– le nombre de journées de formation fut plus élevé que prévu
– de nombreux agents de la fonction publique française et allemande y ont participé.
– En ce qui concerne les thèmes décidés à l’avance, les objectifs ont été dépassés
– De plus, de nouveaux thèmes ont pu être abordés.
En outre, des études sur l’amélioration de la coopération transfrontalière ont été menées et publiées. L’évaluation des projets a permis d’élaborer des méthodes et documents pédagogiques sur la coopération transfrontalière. Enfin, l’Euro-institut a réussi à mettre en place un réseau transfrontalier de chercheurs, de praticiens de l’administration et de décideurs publics.Ce projet visait l’amélioration des stratégies et des instruments de la coopération transfrontalière, notamment des acteurs publics, à travers la formation adaptée, la recherche développement et le conseil. Les domaines sur lesquels devaient porter les actions de formation et de recherche étaient les suivants : politiques publiques (environnement, aménagement du territoire… ) mais aussi cadre institutionnel (structures administratives… ).
Bien que la mise en commun des données existantes dans le domaine de la coopération transfrontalière des organismes publics n’ait pu être réalisée, l’objectif général d’amélioration de la coopération transfrontalière des administrations publiques a été atteint :
– le nombre de journées de formation fut plus élevé que prévu
– de nombreux agents de la fonction publique française et allemande y ont participé.
– En ce qui concerne les thèmes décidés à l’avance, les objectifs ont été dépassés
– De plus, de nouveaux thèmes ont pu être abordés.
En outre, des études sur l’amélioration de la coopération transfrontalière ont été menées et publiées. L’évaluation des projets a permis d’élaborer des méthodes et documents pédagogiques sur la coopération transfrontalière. Enfin, l’Euro-institut a réussi à mettre en place un réseau transfrontalier de chercheurs, de praticiens de l’administration et de décideurs publics.Ce projet visait l’amélioration des stratégies et des instruments de la coopération transfrontalière, notamment des acteurs publics, à travers la formation adaptée, la recherche développement et le conseil. Les domaines sur lesquels devaient porter les actions de formation et de recherche étaient les suivants : politiques publiques (environnement, aménagement du territoire… ) mais aussi cadre institutionnel (structures administratives… ).
Bien que la mise en commun des données existantes dans le domaine de la coopération transfrontalière des organismes publics n’ait pu être réalisée, l’objectif général d’amélioration de la coopération transfrontalière des administrations publiques a été atteint :
– le nombre de journées de formation fut plus élevé que prévu
– de nombreux agents de la fonction publique française et allemande y ont participé.
– En ce qui concerne les thèmes décidés à l’avance, les objectifs ont été dépassés
– De plus, de nouveaux thèmes ont pu être abordés.
En outre, des études sur l’amélioration de la coopération transfrontalière ont été menées et publiées. L’évaluation des projets a permis d’élaborer des méthodes et documents pédagogiques sur la coopération transfrontalière. Enfin, l’Euro-institut a réussi à mettre en place un réseau transfrontalier de chercheurs, de praticiens de l’administration et de décideurs publics.Ce projet visait l’amélioration des stratégies et des instruments de la coopération transfrontalière, notamment des acteurs publics, à travers la formation adaptée, la recherche développement et le conseil. Les domaines sur lesquels devaient porter les actions de formation et de recherche étaient les suivants : politiques publiques (environnement, aménagement du territoire… ) mais aussi cadre institutionnel (structures administratives… ).
Bien que la mise en commun des données existantes dans le domaine de la coopération transfrontalière des organismes publics n’ait pu être réalisée, l’objectif général d’amélioration de la coopération transfrontalière des administrations publiques a été atteint :
– le nombre de journées de formation fut plus élevé que prévu
– de nombreux agents de la fonction publique française et allemande y ont participé.
– En ce qui concerne les thèmes décidés à l’avance, les objectifs ont été dépassés
– De plus, de nouveaux thèmes ont pu être abordés.
En outre, des études sur l’amélioration de la coopération transfrontalière ont été menées et publiées. L’évaluation des projets a permis d’élaborer des méthodes et documents pédagogiques sur la coopération transfrontalière. Enfin, l’Euro-institut a réussi à mettre en place un réseau transfrontalier de chercheurs, de praticiens de l’administration et de décideurs publics.

Partenaires du projet

Euro-Institut   Porteur de projet
Land Baden-Württemberg
Etat français
Région Alsace
Département du Bas-Rhin
Strasbourg Eurométropole

Ces projets pourraient vous intéresser

voir tous les projets