30 belles histoires pour les 30 ans #25 : L’Offensive Sciences

Recherche, innovation, transfert de technologie | 22 octobre 2020

30 belles histoires pour les 30 ans #25 : L’Offensive Sciences

Initiative unique en Europe, la Région Alsace, le Land de Rhénanie-Palatinat et celui de Bade-Wurtemberg se sont associés au programme Interreg IV Rhin Supérieur en 2011, pour cofinancer conjointement des projets de recherche transfrontaliers. Cette association inédite a permis de promouvoir la compétitivité du Rhin Supérieur, en finançant successivement 21 projets entre 2011 et 2018.

L’appel à projet : un premier succès renouvelé à deux reprises

Les 7 premiers projets cofinancés en 2011 par l’appel à projet « Offensive Science » ont pour la plupart débouché sur des collaborations scientifiques fructueuses. Avec le soutien d’Interreg V, les acteurs régionaux ont ainsi renouvelé cette initiative en organisant deux appels à projets supplémentaires en 2016 et 2018.

Des critères de sélection qui favorisent la mise en réseau des compétences pour viser l’excellence

Thomas Heiser, Université de Strasbourg, Laboratoire I-CUBE

« Contrairement aux sources de financement nationales, l’Offensive Science permet de financer la coopération avec des équipes très proches, mais d’un pays différent. Il existe d’autres programmes de financement franco-allemands, mais ils sont axés sur des thématiques très précises. L’ouverture de l’Offensive Sciences à toutes les thématiques de recherche offre des opportunités à tous. […] L’accent mis sur l’innovation et la participation des industriels, nous a obligé, dans le cadre du projet PROOF, à concentrer nos efforts dans un objectif précis, ce qui a donné d’excellents résultats en terme d’application, à savoir notre module photovoltaïque. Nous avons également pu étendre notre réseau à tous les maillons de la chaîne de développement, et impliqués plusieurs entreprises dans le projet. Il reste encore quelques verrous à débloquer, mais nous continuons d’y travailler, et l’avenir est très encourageant. » Thomas Heiser, Université de Strasbourg

 

Barbara Koch, Université de Freiburg, Centre pour les énergies renouvelables – Zentrum für Erneuebare Energien  (ZEE)

« Le premier appel à projet Offensive Science, nous a permis, dans le cadre du projet Oui-Biomasse, de poser le problème de la transformation de la biomasse en énergies renouvelables. Nous avons ensuite listé les différentes compétences nécessaires pour répondre à ce problème. Nous avons pu alors établir un solide partenariat interdisciplinaire de part et d’autres du Rhin, qui rassemblait les compétences requises. Ainsi, nous grandissons ensemble avec les partenaires, et les différentes compétences réunies, desquelles nous pouvons tous nous enrichir. » Barbara Koch, Université de Freiburg

Des partenariats renforcés, malgré les obstacles de la frontière

« Nous avons pu capitaliser sur les résultats du projet Oui-Biomasse, et sur la collaboration réussie de l’ensemble des partenaires, pour le projet Interreg V actuel, RES-TMO, qui s’étend à l’ensemble des énergies renouvelables. Il vise à identifier les potentiels d’optimisation et de stockage de ces énergies à l’échelle du Rhin Supérieur. […] On découvre aussi des contextes sociétaux et éthiques différents, qui découlent de cultures différentes. Dans nos métiers de chercheurs, cela peut donner lieu à des surprises, voir des obstacles à franchir. Il faut alors faire preuve de compréhension et pouvoir trouver des solutions en commun pour contourner ces obstacles. » Barbara Koch, Université de Freiburg

De nouvelles opportunités pour les jeunes chercheurs

Amina Badaidia, Université de Haute Alsace, Laboratoire de Photochime et d’Ingéniérie Macromoléculaire

« J’ai beaucoup de chance de travailler dans un projet transfrontalier. Sinon, je n’aurai probablement pas rencontré d’autres laboratoires, ni vu comment la recherche se déroule ailleurs en Europe. […] Travailler en collaboration avec des équipes allemandes et suisses qui viennent d’autres disciplines, me permet également de me familiariser avec de nouvelles techniques et de nouvelles méthodes de travail. […] Mon réseau s’est aussi étoffé, avec les entreprises associées au projet TriMaBone. Cela me donne des contacts importants que je pourrai valoriser pour mon avenir professionnel ! ». Amina Bedaidia, Doctorante, Université de Haute Alsace

 

Les origines de l’appel à projets « Offensive Sciences »

Les acteurs institutionnels du Rhin Supérieur ont créé en 2010 la Région Métropolitaine Trinationale du Rhin Supérieur. Cette instance a pour but de structurer la coopération transfrontalière dans la région. L’objectif qui unissait ces mêmes acteurs à l’époque, était de constituer le long du Rhin, l’un des espaces économiques transfrontaliers les plus dynamiques d’Europe. Cet espace présente une densité très importante d’universités, d’école d’ingénieurs, et de centres de recherche d’excellence. L’ appel à projets « Offensive Sciences » s’est alors fixé pour but d’encourager ces acteurs à coopérer de part et d’autres du Rhin. Une politique concertée en faveur de la recherche voyait alors le jour, avec le soutien du programme Interreg IV Rhin Supérieur.

Un Bureau de coordination du Pilier Sciences – l’accompagnement des projets de l’Offensive Sciences

Villa Rehfus à Kehl, siège de l’Euro-Institut – crédits photos : Stadt Kehl

Depuis 2011, le programme Interreg IV puis Interreg V Rhin Supérieur cofinance le Bureau de coordination du Pilier Sciences de la RMT. Ce bureau, constitué aujourd’hui de 3 salariés à temps plein, est hébergé dans les locaux de l’Euro-Institut à Kehl. Le bureau a pour mission de travailler à l’atteinte des objectifs du Pilier Sciences de la RMT, en structurant la recherche et l’innovation dans le Rhin Supérieur. Dans ce cadre, il conseille les laboratoires dans leurs candidatures aux appels à projet de l’Offensive Science. Le bureau de coordination accompagne ensuite les acteurs dans la mise en œuvre de leurs projets. Une aide à l’organisation d’évènement, ou encore des formations en communication et vulgarisation scientifique sont proposées.

 


Interreg Rhin Supérieur : Avec l’Europe c’est possible… depuis 30 ans !

30 belles histoires pour nos 30 ans

Dans le cadre de la célébration du 30ème anniversaire d’Interreg, nous vous proposerons de (re)découvrir chaque jeudi jusqu’en novembre quelques-uns des plus beaux succès du programme, de 1989 à nos jours. 

Envie de prendre part aux festivités ?

Vous pouvez télécharger ici les logos élaborés pour les 30 ans d’Interreg.